Considéré comme un héros de la liberté et un martyr de la lutte contre l’oppression par un courant politique peu de temps après l’indépendance de Maurice en 1968, Ratsitatane (1790-1822) était un prince malgache. Déporté à Maurice après la découverte de son plan pour assassiner James Hastie, un agent du gouverneur Robert Farquhar, il a été décapité en avril 1822, en compagnie de deux esclaves, Latulipe et Kotovolo.
L’évasion de Ratsitatane (Ratsitatanina) du bagne de Port-Louis où il avait été enfermé à son arrivée à Maurice en décembre 1821 de Madagascar, fait partie de l’histoire. Pour avoir fomenté l’assassinat de James Hastie, ce prince malgache est arrêté et déporté vers Maurice pour être exécuté afin d’éviter tout soulèvement dans son pays natal. Il est en quelque sorte un prisonnier politique lorsqu’il débarque de la corvette Le Menai. Se trouvent également à bord du navire l’ambassadeur Rafaralahy Andriantiana et James Hastie.