C’est le titre de l’ouvrage de Vikram Seth A suitable boy qui semble le plus correspondre aux débuts de la carrière politique de Ravi Yerrigadoo. Qui semble s’être brisée par le départ forcé de cette semaine en pleine affaire de lettre à un escroc sur fond de paris illégaux et de protection occulte. Il était en effet une fois un garçon convenable qui avait pourtant bien commencé en 2000 et qui a été graduellement happé par le système MSM, au point de devoir partir sur la pointe des pieds.