Shirish Narang tente l’expérience indienne avec l’embauche d’une cravache de la Grande Péninsule. Ravikumar Vaibhav a débarqué en fin de semaine dernière et sera en fonction au Champ de Mars samedi lors de la 14e journée.
Recommandé par son compatriote et vieille connaissance de notre turf, Imran Chisty, lequel a pris pour épouse une Mauricienne, Vaibhav, 25 ans, dit aimer d’entrée son nouvel environnement. « I feel good here. Hopefully, I can bag my first win as soon as possible… », devait lâcher ce jockey, formé à l’académie indienne à l’âge de 16 ans et qui s’offrait son premier gagnant deux semaines seulement après avoir obtenu sa licence d’apprenti. « C’était avec Summer Wine un après-midi de 2010 », se rappelle-t-il.
Aujourd’hui, le jockey de l’entraînement Narang compte environ 150 victoires, dont un Grade 3 avec Rajasthan Royals. « He’s the best horse I ever rode, » lâche dans la foulée ce jockey discret dans la vie comme sur la piste.
Après pratiquement cinq saisons passées essentiellement sur les hippodromes indiens où il a travaillé surtout pour J.S. Dhariwal, « a top trainer who just passed away », ce natif de Bangalore s’est laissé convaincre par le discours de Chisty, « my senior, who put me on the path… ». Vaibhav sera du coup à sa première expérience en dehors de l’Inde. « The season just started a month in Bangalore. I had only one ride with a fifth place and I got the Mauritian offer », concède l’aîné de la famille Vaibhav. « My brother Vaideesh, 20 years old, is an apprentice jockey in New Zealand, and my sister Vaishneevy, a classical dancer of 24 years old ».
Les courses hippiques mauriciennes ne sont pas non plus inconnues de l’Indien. « I used to watch the mauritian racing through internet on tv on Saturday », poursuit -t-il. Lui qui a eu l’occasion d’une avant-première en spectateur samedi dernier, fait déjà un premier constat.
« Here the atmosphere is superb. The horses are well trained ». Et la piste du Champ de Mars ? « It’s not a big track. Nearly the same as in Hyderabad. So I don’t think I could not get use to it ».
Vaibhav a eu une bonne semaine pour maîtriser le Champ de Mars. Il est monté graduellement de rythme. Avec moins d’une demi-douzaine de chevaux qu’il a travaillés lundi, puis mardi, les choses se sont accélérées du côté de l’entraînement Shirsh Narang, lequel attend maintenant son jockey dans une situation de compétition samedi.