La course principale du 18e acte,  en hommage au grand champion de l’écurie Gujadhur qu’a été Hinterland, mettra aux prises quelques-uns des meilleurs sprinters de l’île. Avec Tandragee et Ryder Cup, Ramapatee Gujadhur semble, sur papier, bien parti pour enlever cette épreuve ô combien symbolique pour la famille Gujadhur.
Tandragee abordera cette épreuve avec un capital fraîcheur indéniable, n’ayant couru qu’une seule fois cette saison. Le manque de compétition ne semble pas l’avoir affecté si l’on se fie à son très bon spurt réalisé jeudi matin. Aligné à nouveau sur 1365m, nous le croyons cette fois capable de renverser la vapeur, d’autant qu’il serait bien servi au niveau du rythme.
Mais l’alezan devra garder un oeil sur Liquid Motion qui a été battu de peu par Kalinago la dernière fois. En évidence lors de ses derniers galops en compagnie de Love Struck, il aura une très belle carte à jouer lors de cette joute. L’élève de Patrick Merven sera certes associé pour la première fois à Swapneel Rama en course mais le cavalier mauricien a démontré qu’il avait les épaules assez larges pour s’illustrer dans ce genre de rendez-vous.
Kalinago est le seul coursier du lot à s’être imposé à sa dernière incursion. Confié à Vinay Naiko cette fois, il semble nettement désavantagé au niveau du handicap mais il a rarement laissé tomber les siens quand ils ont fait appel à lui. Il devrait toutefois trouver la compétition plus dure ici où un accessit serait plus dans ses cordes.
Daniel Moor sera de nouveau associé à cette fameuse toque jaune puisqu’il sera en selle sur Ryder Cup. On se souviendra que cela lui avait bien réussi dans la dernière manche du championnat des 4-ans. Avec la présence d’autres frontrunners dont Twitter, la doublure de Ramapatee Gujadhur a tout intérêt à se placer dans le sillage du meneur avant d’essayer de surprendre les finisseurs au démarrage. S’il y parvient sans grand mal, il sera très difficile à remonter dans la ligne d’arrivée.
Le fait que Derreck David ait préféré Recall To Life à Albert Mooney donne déjà une indication de la confiance qu’il porte en ce coursier. Avec son bon numéro, il devrait être bien placé avant de se manifester au finish. On aurait donc tort de ne pas croire en ses chances, surtout qu’il n’est handicapé qu’à 53 kgs dans cette épreuve qui devrait être courue sur de bonnes bases.
Twitter sera le meneur de cette épreuve. Battu sur le fil à sa dernière tentative, l’alezan voudra sa revanche mais la distance ne plaide pas en sa faveur, surtout avec une lice à 4m25. Il ne peut toutefois être complètement écarté des pronostics vu qu’il compte une bonne course sur les 1365m en début de saison. Francois Bernardus défendra, lui, les couleurs de Vincent Allet. Au repos depuis huit semaines, le parcours peut paraître court au prime abord pour lui mais il pourra miser sur un bon rythme pour faire sentir sa présence au finish.
Kruger Rand et Albert Mooney seront les doublures des entraînements Merven et Rousset respectivement. La distance est cette fois plus appropriée pour le premier nommé qui profitera pleinement de son léger handicap dans l’emballage final. Albert Mooney devra lui se résoudre à évoluer en attentiste. Même s’il a déjà gagné ainsi, sa tâche ne s’annonce pas de tout repos avec sa mauvaise ligne et le top weight sur le dos.
Cette épreuve verra aussi le grand retour de Tales Of Bravery en compétition depuis sa participation dans le Maiden l’année dernière, et le simple fait de le revoir en course est déjà une victoire en soi. Même s’il est à court de race fitness, il n’en demeure pas moins un classy sort et il mérite le respect, même sur sprint.