Le sort de Rishikesh Jugoo et Hassam Gorah Nubheebuccus, les deux ingénieurs suspendus de la Road Development Authority (RDA) en février 2015, sera discuté au conseil d’administration de l’organisme cet après-midi. C’est ce que nous a confirmé le Chairman, Claude Wong So, joint au téléphone ce matin.
Les deux ingénieurs avaient été suspendus en février 2015, faisant face à des soupçons de négligence dans le cadre du suivi des travaux sur la route Terre-Rouge/Verdun. Ils sont accusés d’avoir caché des informations en ce qui concerne les fissures notées sur ce tronçon. Les deux hommes avaient par la suite été licenciés plus d’un an avant leur suspension, soit le 16 juillet 2016.
Toutefois, les deux devaient contester cette décision. Un comité d’appel, présidé par le juge Ohsan-Bellepeau, avait alors été institué. À la lumière des informations recueillies, le comité avait donné gain de cause aux deux hommes non seulement parce qu’ils avaient été trouvés non responsables des reproches portés contre eux, mais aussi que les procédures n’ont pas été respectées.
Selon les findings du comité, les deux ingénieurs n’avaient rien à rapporter à la direction de la RDA, vu que le General Manager de ce corps parapublic était déjà au courant des fissures. Aussi, le duo avait été informé des accusations retenues à son encontre devant le comité disciplinaire bien après le délai statutaire de 10 jours, violant les dispositions de l’Employment Rights Act (ERA).
Me Rama Valayden, qui représente Jugoo, a rencontré le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, vendredi et affiche un certain optimisme quant à la réintégration des deux ingénieurs. Hassam Gorah Nubheebuccus est lui représenté par Me Yousuf Mohamed.