L’arrestation de la ministre de la Santé, Maya Hanommanjee, et de trois hauts cadres du même ministère est ressentie comme une véritable onde de chocs au sein de la Fonction publique. Plus grave encore est la décision de Maya Hanoomanjee de revenir, demain, gérer la Santé comme si de rien n’était. En l’absence de toute décision sur le plan politique, des syndicats de la Fonction publique, la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP) et la Government Services Employees Association (GSEA), sont montés au créneau crier « Enough is enough ».