Le syndicaliste Reeaz Chuttoo de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) n’a pas mâché ses mots hier, jeudi 3 mai au Batîment du Trésors face au Premier Ministre Pravind Jugnauth. C’était lors du rassemblement pour les consultations pré-budgétaires qui ont été lancées hier par le Pravind Jugnauth.

Pour le syndicaliste, pour s’assurer d’une bonne distribution de la richesse, il ne suffit pas seulement introduire un salaire minimum. Il faudrait introduire une négociation sectorielle car le salaire minimum garanti qu’une sécurité alimentaire.

S’agissant de l’âge de la retraite, la CTSP est d’avis qu’il doit être maintenu à 60 ans. Les syndicalistes ont aussi abordé le domaine de la santé qui selon eux est un domaine « catastrophique ».  Et de mettre qu’en 2015, « ine vote Rs 100M pour la rénovation de la toiture de l’hôpital Candos pour cause d’amiante (…) ziska zordi ene sel la salle ine change toiture lor 7 ». Le syndicaliste se demande où sont passés les Rs 100M.

 » Nou ine aussi fer ministre compren ki population pas d’accord ek system retraite parlementaire »  et de poursuivre que « l’épine dorsale de la corruption à Maurice n’est autre que le financement des partis politiques ».  De ce fait, Reeaz Chuttoo a lancé un appel au gouvernement – « si l’allians lepep ene parti politik ki se respect, li bisin trouv ene solution a ca problem »