Intervenant hier soir au showroom Mercedes-Benz à Phoenix les Halles, lors d’un cocktail marquant le rebranding du groupe de distribution automobiles IMC en CFAO Motors (Mauritius), le Deputy Prime Minister, Xavier-Luc Duval, a exprimé sa préoccupation du problème de la sécurité routière à Maurice. S’il a évoqué une diminution du nombre de morts sur nos routes, il a néanmoins parlé de la nécessité d’utiliser la technologie pour réduire le nombre d’accidents fatals à Maurice.
« Un seul accident fatal sur nos routes est un mort de trop », a lancé Xavier-Luc Duval, en présence du Managing Director de CFAO Motors (Mauritius), Gilles Lalanne, du Directeur général de la zone Afrique de l’Est de CFAO, Pascale Laffargue et d’une bonne centaine d’invités, entre autres personnalités. Le DPM a expliqué que le nombre d’accidents fatals sur nos routes était de 68 en 2008. « En 2015, il y en a eu 138. Un seul mort est un accident de trop, et il nous reste beaucoup à faire pour atteindre le niveau de la Grande Bretagne avec 2,5 % de fatalité… Nous avons un long chemin à parcourir », a-t-il dit.
Le VPM a rappelé que dans ce contexte, le gouvernement a mis en place un New Road Safety Programme et institué une nouvelle Road Safety Commission. « D’une part nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir, ces petites choses, comme mettre les gilets fluo ou mieux respecter les codes de la route pour réduire encore le nombre de décès sur nos routes et d’autre part, il serait peut-être opportun, comme dans certains pays au monde, à faire appel à la technologie pour nous aider à rendre nos routes plus sûres », a-t-il ajouté.
Xavier-Luc Duval a auparavant expliqué que notre réseau routier ne s’étend pas aussi vite que l’augmentation du nombre de véhicule sur nos routes. Il a affirmé que durant ces 10 dernières années, le nombre de voitures a doublé, tandis que durant la même période le nombre de motocyclettes a augmenté par deux fois et demi. « Cela explique la pression que nous avons sur nos réseaux routiers qui n’ont augmenté pour leur part que de 16 %, comparé à cette énorme augmentation dans le nombre de véhicules sur nos routes », s’est-il alarmé.
Dans ce contexte, a rappelé le VPM, le gouvernement a mis en oeuvre un nouveau Road Decongestion Programme, comprenant plusieurs éléments, comme le nouveau pont à Sorèze pour relier Coromandel et l’autoroute M1, la Ring Road à Port-Louis avec le tunnel sous la Montagne des Signaux. « Ce programme coûtera quelque Rs 15 milliards. Cela pourra ne pas être suffisant. Mais nous espérons que ce programme va aider à soulager le problème de congestion routière que nous connaissons. Surtout si nous planifions comme il faut, avec l’avènement de Heritage City à Highlands. Nous devons donc continuer à améliorer nos réseaux routiers si nous voulons continuer à profiter de nos voitures ».
Le VPM a félicité la CFAO Motors Mauritius (ex-IMC) pour avoir sauvé l’emploi de 100 personnes dans le sillage de la fermeture d’Iframac, alors représentant des marques Mercedes-Benz et FUSO.