Photo illustration
  • La PTA du collège a demandé à la Quality Assurance d’évaluer le niveau des questionnaires

La célébration des lauréats au Royal College Port-Louis (RCPL) cachait un malaise dans cette institution depuis le début de l’année. 46 étudiants de grade 12 (Lower VI) avaient été recalés et interdits de monter en grade 13 (Upper VI), faute de performance satisfaisante aux derniers examens. Finalement, 20 d’entre eux ont été autorisés à monter, tandis que les 26 autres sont restés en grade 12. Le président de la Parents Teachers Association (PTA) a écrit à la Quality Assurance and Inspection Division du ministère de l’Education pour réclamer une évaluation du niveau des questionnaires.

Ce n’est pas tous les jours que 46 élèves d’une “star school” échouent à leurs examens. Et quand cela arrive, il faut se poser des questions. C’est ce qui se passe actuellement au Collège Royal de Port-Louis, où on n’arrive pas à comprendre comment autant d’étudiants en sont arrivés là. La semaine dernière, le président de la PTA, Lekhram Seegoolam, a essayé de chercher une réponse auprès de la Quality Assurance and Inspection Division du ministère de l’Éducation.

Dans une lettre adressée à cette instance, il ne manque pas de faire ressortir : « The result was very surprising as a star school like RCPL have so many failures. » Il demande ainsi à la Quality Assurance and Inspection Division d’enquêter dans cette affaire afin d’en connaître les causes exactes.

Lekhram Seegoolam demande également à ce département de l’Éducation d’évaluer le niveau de certains questionnaires, à savoir “Accounts”, “Economics”, “Chemistry”, “Physics” et “Biology”, au niveau principal, ainsi que le “General Paper”. Il demande ainsi d’évaluer si le niveau correspond à des étudiants de grade 12 ou si c’est un niveau plus élevé. Cette situation, précise-t-il, a causé la « déception parmi les étudiants de Lower VI, qui n’ont pu monter en Upper ».

Une semaine après, le département de Quality Assurance n’a donné aucune indication sur cette affaire. Entre-temps, le collège, selon certains critères établis, a pris la décision de faire monter 20 des 46 élèves concernés en grade 13. Il s’agit d’étudiants qui n’ont échoué que dans une seule matière, contrairement aux autres. Lors d’une réunion au niveau de la zone 1, il a ainsi été communiqué à la PTA que cette décision était en phase avec les règlements.

Il reste maintenant aux 26 autres étudiants de continuer leur bataille. Cette affaire suscite beaucoup d’interrogations dans le milieu. Surtout que parmi les élèves recalés, certains ont obtenu « d’excellents résultats » au School Certificate.