Ce soir à minuit, la caméra virtuelle du Bureau central des statistiques (BCS) prendra une photo de la population de la République de Maurice, à savoir de l’île Maurice, de Rodrigues et d’Agaléga/St-Brandon. Cet exercice se déroulera selon les dispositions définies par un order signé du président de la République, sir Anerood Jugnauth, décrétant qu’un recensement de la population soit organisé du 19 juin au 1er août 2011 en vue d’assurer le décompte de tous les habitants vivants à minuit ce soir. Une première estimation préliminaire indique que quelque 350 000 ménages sur tout le territoire mauricien sont concernés par le relevé socio-économique le plus important et se déroulant chaque dix ans. Jusqu’à la fin du mois 7 500 canvassers du BCS, présentant des cartes d’identité officielles, sillonneront tous coins et recoins de Maurice pour interviewer les chefs de famille en vue de recueillir les statistiques vitales sur la base d’un questionnaire de 12 pages comportant une série de questions en vue de définir le profil de la population dans la nuit du 3 au 4 juillet 2011.
Se basant sur l’expérience vécue en début d’année avec le premier volet du recensement portant sur les maisons et immeubles, les responsables du BCS lancent un appel général à la coopération de la population avec les canvassers déployés sur le terrain. « Avec le Housing Census, qui s’est déroulé de la fin de janvier à juin dernier, les représentants accrédités du BCS ont fait face à des contraintes, comme des maisons avec des occupants absents des lieux à toute heure de la journée et de la nuit. Nous demandons instamment à ces Mauriciens de consacrer au moins une demi-heure de leur temps pour les besoins de ces statistiques. Jusqu’ici, les canvassers ont déjà sillonné les quartiers résidentiels qui leur ont été assignés pour une première prise de contact en vue de leur collaboration pour solliciter les informations recherchées officiellement et confidentiellement. Ils ont également distribué aux familles des brochures explicatives sur le recensement », soutient-on officiellement du côté du BCS à la veille de la nuit du recensement.
« Deux autres conseils dans la conjoncture : nous demandons aux familles élevant des chiens méchants de faire un effort pour ne pas exposer les canvassers à un stress supplémentaire pendant cette période. Plus important encore, nous demandons aux chefs de ménage de recueillir toutes les cartes d’identité des membres de la famille car ces documents faciliteront de manière définitive la tâche des deux parties pour remplir le formulaire de recensement », souligne le BCS.
Cet exercice, qui nécessitera un budget de Rs 200 millions, se déroulera sous le sceau de la confidentialité. Au QG du recensement, l’on souligne que selon les dispositions de la Statistics Act, « all information collected under the census is confidential and will not be shared with anybody or organisation. » « Tous les canvassers sont appelés à prêter serment qu’à aucun moment ils ne dévoileront à des tierces parties des informations de nature individuelle ».