La célébration de la Journée internationale de la Langue créole, le lundi 27 octobre, à l’université de Maurice (amphithéâtre Burrenchobay), associe, d’un côté, le monde de la recherche, qui regroupe certains textes de réflexions dans un ouvrage intitulé Langues créoles, mondialisation et éducation, et, de l’autre, le monde de l’oralité et de la création artistique en créole sous ses formes les plus variées.
Ainsi la présentation du livre sera-t-elle suivie par une séance de mots croisés en créole, électroniques et interactifs, avec l’assistance vers 10h45. Ensuite, le public pourra découvrir deux ou trois échantillons des différentes langues créoles de l’océan Indien, du seychellois au chagossien, en passant par le réunionnais, le mauricien ou le rodriguais. Deux étudiants allemands, qui suivent des cours de créole, partageront leur expérience. De même, une exposition présentera le travail des étudiants mauriciens et, enfin, une table ronde réunira poètes et chanteurs sur le thème de la création en créole. Suivi d’un échange avec la salle, ce débat accueillera notamment Menwar, Éric Triton, Michel Ducasse, Bruno Mooken, Stephane Gua et Steeve Laridain.