La Cour suprême a accordé un dernier délai à la Mauritius Commercial Bank pour qu’elle convoque, en vertu des procédures britanniques, l’homme d’affaires mauricien installé à Londres Teeren Appasamy. Celui-ci fait partie des défendeurs à qui la banque réclame, dans un procès initié devant cette instance, environ Rs 900 millions, le défendeur principal étant Robert Lesage, l’ancien Chief Manager de la banque.
Ce procès fait suite à la fraude de Rs 800 millions découverte en 2003. Il s’agissait d’une somme puisée du montant que le Fonds national de Pension avait placé à la MCB. Selon les données de cette affaire, la somme puisée de ce montant aurait été utilisée à accorder à Teeren Appasamy un emprunt de quelques centaines millions de roupies.
La MCB a évoqué lors de la séance de mardi, qui s’est déroulé devant les juges Asraf Caunhye et David Chan Kan Cheong, les divers obstacles qu’on a à franchir avant de s’assurer que Teeren Appasamy pourra faire le déplacement jusqu’à Maurice, pour être présent lors du procès. Après avoir délibéré, les juges ont demandé à la plaignante de s’assurer que les procédures britanniques soient respectées pour servir une convocation au défendeur basé à Londres. L’affaire a été renvoyée au 24 septembre.
Robert Lesage, lui, était présent en cour hier. Il est défendu par Mes Mooloo Gujadhur et Theyvarajen Ponambalum.