Photo illustration

La récolte sucrière à Médine, dans l’Ouest du pays, a déjà pris fin. Toutefois, les petits planteurs de la région déplorent le fait que quelque 3 000 tonnes de canne n’ont pas été acceptées par l’usine. Ils considèrent qu’ils sont pénalisés par la décision de Médine et se demandent qui va transférer leurs cannes à Omnicane.

À Médine, on fait valoir que la date de fermeture de l’usine avait été annoncée bien à l’avance, ajoutant ne pas comprendre comment les planteurs n’ont pu acheminer leurs cargaisons de canne dans les temps impartis. Le problème devra être réglé par le Cane Planters and Millers Arbitration and Control Board.

Au 27 octobre dernier, Médine avait produit 32 847 tonnes de sucre, soit une hausse par rapport à la production de 31 672 enregistrée l’année dernière.