L’hôtel Sofitel a organisé vendredi la Sega Award Night afin de récompenser une quarantaine d’artistes mauriciens. Cette soirée a permis à plusieurs d’entre eux d’interpréter leurs plus grands succès. « Nous avons voulu témoigner notre reconnaissance aux plus fidèles représentants du séga mauricien pour leur engagement et leur dévouement », soutient Christophe Carlier, directeur général de l’établissement.
C’est dans une ambiance festive que s’est tenue la Sega Award Night vendredi à l’hôtel Sofitel à Flic-en-Flac. Plusieurs artistes ont à cette occasion été récompensés, dont Serge Lebrasse (catégorie Années 60-70), Georges Armelle (années 70-80), Linzy Bacbotte (Grande Dame), Menwar (années 80-90) et Éric Triton (année 90 à monter).
« À travers la Sega Award Night, le Sofitel a voulu témoigner sa reconnaissance aux plus fidèles représentants du séga mauricien pour leur engagement et leur dévouement. Grâce à ces artistes, notre culture et nos traditions perdurent », a déclaré Christophe Carlier, le directeur général de l’hôtel.
La soirée de vendredi a vu la participation de la Mauritius Tourism Promotion Authority. Son président a d’ailleurs encouragé l’hôtel à continuer à promouvoir les artistes locaux. « Il faudrait organiser des expositions, des spectacles sur l’histoire mauricienne et des shows culinaires », a suggéré Robert Desvaux.
Après la remise des awards, de nombreux artistes mauriciens sont montés sur scène pour interpréter leurs plus grands succès. « Recevoir cette récompense est un signe de reconnaissance. Malgré tout, il est difficile à Maurice de percer dans la musique… C’est très dur de vivre de cette passion. Pour beaucoup d’entre nous, la création d’un album, par exemple, nécessite plusieurs années car nous n’avons pas les moyens et l’aide nécessaires », a expliqué l’un d’eux.
Patrick Dumolard, responsable de l’animation du Sofitel, a par ailleurs souligné qu’il a été difficile de sélectionner les artistes. « Au départ, nous avions une liste avec plus de 200 noms. Malheureusement, il était impossible d’inviter tout ce monde », a-t-il dit au Mauricien.