Le séga fait sans conteste partie de ce patrimoine culturel qui fait vibrer la population dans son ensemble et qui émerveille les touristes. Le partage de cette culture revient principalement à la créativité des nos artistes qui ont su, au fil des années, mettre notre musique nationale au diapason et la faire parcourir le monde. C’est dans cette optique que l’hôtel Sofitel Imperial de Flic-en-Flac a tenu à saluer, lors d’une Sega Award Night, ces artistes qui contribuent à la promotion de la culture mauricienne.
Les grands noms du séga mauricien ont ainsi été réunis sous un même toit le 28 septembre pour une soirée spécialement dédiée à leurs oeuvres. Dans une ambiance festive, autour d’un dîner chaleureux, le Sofitel Imperial a voulu saluer l’engagement de ces hommes et de ces femmes qui font honneur aux traditions mauriciennes et mettent leurs talents à contribution pour la promotion de notre héritage culturel. Du Madame Eugène de Serge Lebrasse au Titoye moi d’Alain Ramanisum, en passant par le Crapo Cryé de Nitish Jogannah ou le Tangale de Josiane Cassambo, la playlist du séga mauricien s’est longuement étendue au fil des années, avec des déclinaisons certes, mais dans le respect du folklore de la musique nationale. Pour leur témoigner sa reconnaissance, l’établissement hôtelier a ainsi remis des trophées à une cinquantaine d’artistes. Des plus jeunes aux plus âgés, en passant par ceux qui nous ont malheureusement quittés, les stars du folklore mauricien ont brillé lors de cette soirée qui a été pour eux, un rassemblement inestimable.
Pour ces récompenses, les artistes ont été divisés en quatre catégories. Serge Lebrasse, Michel Legris, Jean Claude Gaspard, Georgie Joe, Marclaine Antoine, Claudio Veeraragoo, Karl Brasse, Gérard Cimiotti, Clarel Betsy ont été récompensés dans la catégorie Années 60-70. Les chanteurs Babale, Georges Armelle, Sylvio Louise, Cyril Ramdoo, Ino Nakeed, Balik Taroo, Carino et Denis Azor ont reçu un trophée pour la catégorie Années 70-80. À l’honneur pour les Années 80-90, Désiré Saramandif, Henri Bazile, Menwar, Ram Joganah, Nitish Joganah, Tian Corentin, Marcelino Chaton, Dario Malcolm, Marcel Poinen, Gaetan Abel et Bruno Mooken. Ras Natty Baby, Éric Triton, Bruno Raya, Mario Justin, Alain Ramasimum, Gerard Louis ont été récompensés dans la catégorie Années 90 à monter. Une catégorie qui met également, à titre posthume, le chanteur Kaya à l’honneur pour sa chanson Fam dan zil. Il était représenté par son fils Azaria. Les grandes dames du séga mauricien ne sont pas restées en reste, Linzy Bacbotte, Marlène Ravaton, Josiane Cassambo, Sandra Mayotte, Marie Josée Couronne, Nancy Dérougère et Michèle Virahsawmy recevant chacune un trophée.
Pour couronner cette soirée, première du genre à Maurice, les chanteurs primés n’ont pas manqué d’animer la fête en interprétant quelques uns de leurs plus beaux morceaux, qui font toujours vibrer la culture mauricienne. Cette première soirée de récompenses sera perpétuée, ont ainsi assuré les organisateurs, qui comptent bien valoriser ceux qui font honneur à notre patrimoine culturel.