Dans un communiqué diffusé cette semaine, le conseil d’administration de la SICOM et de la SICOM General Insurance Ltd fait ressortir que la SICOM n’est pas un corps para-étatique, « mais une compagnie commerciale dûment enregistrée sous la Companies Act avec un conseil d’administration qui est responsable de sa gestion ». Ce communiqué fait suite à la déclaration du ministre du Travail, Shakeel Mohamed, lors d’une conférence de presse . Ce dernier avait en effet fustigé la SICOM pour « delaying tactics » dans la démarche de reconnaissance de la SICOM Employees Union, dont la demande a été adressée à la direction de cette compagnie d’assurances depuis le 9 avril 2013.
La SICOM se dit disposée à reconnaître la SEU, à condition toutefois que cette dernière bénéficie d’une représentativité conforme aux lois du travail. Ce qui permettrait, selon le conseil d’administration, « un dialogue prenant en compte les intérêts de tous les employés dans leur intégralité ». Le ministre avait exprimé sa satisfaction que le syndicat bénéficie du soutien de 36,3% du personnel de la SICOM Ltd et de 55,2% de la SICOM General Insurance Ltd.
La SICOM considère finalement que l’Employment Relations Tribunal, institué notamment pour examiner les demandes de reconnaissance syndicale, est l’instance compétente pour examiner le cas et prendre les décisions qui s’imposent.