Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, reste confiant que l’objectif de septembre 2019 pour le lancement du Métro express « sera respecté ». Aussi a-t-il annoncé en conférence de presse, ce jeudi, que le recrutement des futurs employés du Métro express concernera « en priorité » les travailleurs déjà inclus dans l’industrie du transport.

Le ministre Bodha a expliqué qu’environ 50 personnes seront embauchées : une trentaine de « train captains », 12 « stewart », six « ticketing inspectors » et deux « ticketing officers ».

Le simulateur du Light Rail Vehicle (LRV) arrivera, lui, à Maurice fin mai et servira à la formation des futurs employés du Métro express.

Technologie.

Nando Bodha a également fait mention de la mise en place prochainement du « system integration », qui comprendra le système électrique et informatique du Métro express.

Le Métro express disposera de LRV de troisième génération et sera doté des systèmes de sécurité des plus avancés. « La sécurité que nous proposerons est une des conditions fondamentales. Elle sera moderne et sophistiquée ».

Nando Bodha a de plus expliqué que l’assemblage et les premiers tests du LRV se feront d’abord en Espagne. Puis, le LRV effectuera son dernier test à Maurice.

Le premier LRV est annoncé pour mi-juillet, le deuxième mi-août et les deux autres seront à Maurice avant la fin du mois de septembre.

Le ministre des Infrastructures publiques a demandé la possibilité d’obtenir un cinquième LRV afin d’avoir un service opérationnel à la fin de septembre. Il ajoute que Maurice sera dotée de deux autres LRV en octobre.