Photo d'illustration

Pas moins de 644 candidats ont participé aux examens organisés par la PSC avant les élections pour des postes de médecins dans la fonction publique. Selon nos informations, moins de 50% d’entre eux ont réussi. La PSC a commencé l’exercice des interviews. La Santé prévoit le recrutement d’une centaine de médecins l’année prochaine et pense que ces futures recrues, de même que l’apport de 200 internes et le retour de généralistes qui étaient “on leave without pay” pour des études de spécialisation, pourraient atténuer le mécontentement qui prévaut depuis quelque temps parmi le personnel médical au sujet de la semaine de 40 heures.

De nombreux candidats ayant participé à l’examen s’attendent à ce que la PSC, dans un souci de transparence, publie les résultats et que le ministère affiche les noms des futures recrues. « Dans le passé, il y a eu des zones d’ombre. Nous allons surveiller ce prochain recrutement de très près. Le ministère doit afficher les noms et adresses des futures recrues », nous dit un des candidats ayant postulé plusieurs fois pour un poste de généraliste dans la fonction publique.