photo illustration

Mettre en place un accord afin de faciliter l’embauche de travailleurs népalais à Maurice. C’est dans ce contexte que le ministre népalais du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Rameshwor Yadday, arrive à Maurice. Ce dernier, qui a mis le cap sur le pays mercredi, viendra finaliser un accord signé il y a huit mois.

Le gouvernement du Népal considère cette visite « cruciale » car le gouvernement a signifié son intention d’accepter les travailleurs népalais dans plusieurs secteurs, notamment hôtelier et manufacturier.

D’après une étude menée au Népal, plusieurs travailleurs de ce pays ont exprimé le souhait de venir travailler à Maurice en raison des liens historiques qu’entretiennent la Grande Péninsule et Maurice. Cette situation a d’ailleurs incité de nombreux travailleurs de ce pays à prendre emploi chez nous, même en l’absence d’un accord bilatéral. Les négociations entre nos deux gouvernements pour accroître le nombre de travailleurs népalais à Maurice datent de juin dernier. Un Memorandum of Understanding avait d’ailleurs été signé entre l’ancien ministre du Travail du Népal, Gokarna Basta, et son homologue mauricien, Soodesh Callichurn. Toutefois, le nombre de Népalais pouvant se rendre à Maurice n’a pas encore été déterminé.

Selon cet accord, les frais de recrutement reviendront à l’employeur, de même que les dépenses médicales et les billets d’avion. Selon le Monthly Employment Bulletin de décembre 2019, on compte actuellement à Maurice pas moins de 225 travailleurs en provenance de ce pays.