Dans moins de deux semaines sonnera le showdown dans la controverse politique opposant la State House à la Government House sur le redécoupage des arrondissements en vue des élections municipales. Des milieux politiques bien informés soutiennent que le président de la République, sir Anerood Jugnauth, abattra ses dernières cartes politiques sur cette question juste avant le 20 mars, date de la prochaine entrée parlementaire, avec sans nul doute une recommandation pour un nouvel exercice de délimitations électorales, comme le réclame le MSM de Pravind Jugnauth.
Entre-temps, la polémique prend de l’ampleur au plus haut sommet de l’État. À l’hôtel du gouvernement, armés d’une analyse systématique de la clause 64 (1) de la Constitution au sujet des pouvoirs du président de la République, les apparatchiks soutiennent que sir Anerood Jugnauth ne peut agir de son propre chef pour rejeter les délimitations des wards urbains incorporées dans le Local Government Act 2011.
« Une lecture des différents Limbs de cette section de la Constitution, la loi suprême du pays, définit clairement le champ d’intervention du président de la République et du Cabinet. Dans ce cas particulier, le président de la République ne dispose pas de la prérogative d’agir de son propre chef », fait-on comprendre, en ajoutant que l’hôtel du gouvernement attend de pied ferme sur le plan politique les conclusions du président de la République au sujet du document soumis par le MSM.
Dans le camp apparenté à la State House, la clause 9 du Local Government Act 2011 est jugée suffisante pour autoriser le président de la République à rendre caduc le redécoupage dans le texte de loi Aimée. Sir Anerood Jugnauth a enclenché une nouvelle étape en recevant en tête-à-tête au cours de la semaine écoulée le leader de l’opposition, Paul Bérenger, pour consigner formellement les accusations formelles de gerrymandering contre le ministre Aimée visant à favoriser le Parti Travailliste lors des prochaines municipales.
Avec la fin de la série de rencontres avec les Chief Executive Officers et des maires des cinq villes, le président de la République convoquera le ministre des Administrations régionales pour clore la série. Une première dans les annales, même si la Constitution fait provision pour des consultations avec des ministres à l’initiative du président de la République.
Mais le contexte politique actuel et les tensions entre la State House et la Government House ouvre la porte à des spéculations jusqu’au déroulement de ces échanges de clôture sur le dossier des délimitations des wards urbains.
Par ailleurs, avec la publication le 1er mars des nouvelles listes d’électeurs dans les cinq villes, le Bureau du Commissaire électoral a émis un communiqué officiel pour établir la chronologie des faits, soit
8 juin 2011 : le Bureau du Commissaire électoral est en présence d’une correspondance officielle du ministère des Administrations régionales avec des propositions de délimitations des arrondissements urbains, dont le nombre a été augmenté, en vue de leur inclusion dans le Local Government Bill en préparation.
Les fonctionnaires affectés à la Commission électorale devaient étudier les propositions et effectuer des visites sur le terrain pour un constat. Des contre-propositions pour les villes de Port-Louis, Beau-Bassin/Rose-Hill, Quatre-Bornes et de Curepipe et également pour certains villages furent soumises au ministère.
La Commission Électorale se défend d’avoir tenu en ligne de compte des considérations ethniques lors de cet exercice. « Les facteurs retenus sont le nombre d’électeurs par ward, les caractéristiques géographiques et topographiques, les moyens de communications, les limites des zones administratives et l’accessibilité aux centres de vote avec un minimum de changements dans les habitudes de vote des électeurs dans leurs régions respectives », note la Commission électorale.
1er juillet 2001 : Même si cet exercice ne relevait pas de l’Electoral Supervisory and Boundaries Commission, le point de vue des membres de ces instances fut sollicité officiellement.
5 juillet 2011 : Une série de nouvelles propositions émanant du Bureau du Commissaire électoral fut transmise au ministère des Administrations régionales.
7 juillet 2011 : Confirmation officielle de l’accord du ministère des Administrations régionales aux propositions du Bureau du Commissaire électoral.
« In fact, all proposals made by the Electoral Commissioner’s Office are reflected in the First and Second Schedules to the Local Government Act 2011 », conclut la Commission électorale.
———————————————————————————————————————————
La nouvelle carte politique urbaine
Avec l’entrée en vigueur depuis le 1er mars dernier des nouvelles listes d’électeurs compilées par la Commission électorale, une nouvelle carte de la géographie politique urbaine a été dessinée. 384 298 électeurs sont inscrits dans les cinq villes, avec Port-Louis arrivant en tête, soit 111 473. En attendant que le litige sur le redécoupage soit tranché, Week-End présente à ses lecteurs le profil des différents arrondissements avec une comparaison entre les propositions du ministère des Administrations régionales et les corrections de la Commission Électorale.
———————————————————————————————————————————
Port-Louis
Nombre de wards : 8 au lieu de 6
Nombre d’électeurs : 11 473
Moyenne par ward : 13 934

Ward 1 : 13 778 électeurs inscrits répartis dans quatre centres de vote, soit
Pointe-aux-Sables GS : 4 598
Frank Richard SSS (La-Tour-Koeing) : 2 236
New La Tour Koenig GS : 2 805
La-Tour-Koenig GS : 4 139
Ces propositions du ministère des Administrations régionales ont été avalisées par la Commission électorale.
Ward 2 : 14 600 électeurs dans quatre centres de vote avec l’inclusion de Pailles et de Camp Chapelon, faisant partie autre fois du conseil de district de Rivière-Noire,
Pailles : 5 434
Camp Chapelon : 2 528
GRNO GS (ex-ward 1) : 5 434
Burty David SSS (ex-ward 1) : 2 952
Propositions inchangées du ministère des Administrations régionales.
Ward 3 : 12 302 répartis dans sept centres de vote, dont cinq faisant partie de l’ancien ward 2, comme suit :
Cité Vallijee GS (ex-ward 1) : 2 699
Seeneevassen GS (ex-ward 2) : 4 714
Medco Cassis SSS (ex-ward 2) : 1 171
E. Millien GS (ex-ward 2) : 1 307
Raoul Rivet GS (ex-ward 2) : 1 802
Bon Secours RCA (ex-ward 2) : 367
Coeur Sacré de Jésus (ex-ward 5) : 242
Les propositions du ministère ont été modifiés avec l’inclusion du centre de vote A.R. Mohamed SSS sur proposition de l’Electoral Boundaries Commission lors de la réunion du 1er juillet 2011.
Ward 4 : 16 089 électeurs avec les propositions du ministère retenues comme suit :
Seeneevassen SSS (ex-ward 3) : 1 719
Labourdonnais GS (ex-ward 3) : 3 575
Rozemont GS (ex-ward 3) : 4 424
De la Salle RCA (ex-ward 4) : 4 328
A.R. Mohamed SSS (ex-ward 2) : 242
Ward 5 : 15 862 électeurs avec aucun changement dans les propositions du ministère, comme suit :
Idriss Gomany GS (ex-ward 4) : 4 488
Jean Lebrun GS (ex-ward 4) : 4 174
Sunee Soortee GS (ex-ward 3) : 6 786
Medco Trinity SSS (ex-ward 3) : 454
Ward 6 : 13 498 électeurs, soit
Villiers René GS (ex-ward 2) : 931
Coeur Sacré de Jésus RCA (ex-ward 5) : 1 665
St François Xavier RCA (ex-ward 5) : 1 667
Emanuel Anquetil GS (ex-ward 5) : 5 978
Abdool Rahman Abdool GS (ex-ward 5) : 3 257.
La proposition du ministère des Administrations régionales d’inclure le centre de vote A.R. Mohamed, couvrant la région de Port-Louis Waterfront et de la rue La Corderie pas retenue par la Commission électorale.
Ward 7 : 14 007 électeurs avec les propositions initiales demeurant inchangées, soit
Nicolay GS (ex-ward 5) : 3 487
La Briquetterie (ex-ward 6) : 3 710
Père Laval RCA (ex-ward 6) : 3 407
Elsie Prèle GS (ex-ward 6) : 3 403
Ward 8 : 11 337 avec aucune modification subséquente, soit
Port-Louis North SSS (ex-ward 6) : 6 692
Vallée-des-Prêtres GS (ex-ward 6) : 3 508
Chitrakoot GS (ex-ward 6) : 1 137
———————————————————————————————————————————
Beau-Bassin/Rose-Hill
Nombre de wards : 6 au lieu de 4
Nombre d’électeurs : 76 634
Moyenne par ward : 12 773

Ward 1 : 12 064 avec la Commission électorale modifiant la proposition du ministère des Administrations régionales en y enlevant les électeurs habitant les environs du collège Patten et de la route Boundary et ceux votant à l’école de Stanley de cet arrondissement comme suit :
Chowbay Nuckchady GS (Trèfles Housing Estate, usine Aquarelle et Boundary) : 7 356
S. Murday SSS (région de l’église Ste Anne et du poste de police de Stanley) : 4 708
Ward 2 : 13 767 avec des changements conséquents vu que la proposition du ministère a été rejetée totalement, soit :
André Bazerque GS (Plaisance et MHC Complex) : 4 793
Aimé Césaire GS (Camp Levieux et NHDC) : 4 200
Stanley GS (avenues Crétin et Toureaux et ex-ward 1) : 4 774
Ward 3 : 12 280 avec un réaménagement complet des recommandations du ministère, soit
Remy Ollier B GS (ex- ward 1, soit les habitants des environs de collège Patten et Boundary) : 1 521
Notre Dame des Victoires : (ex-ward 2, soit la Place Margéot et le stade de Rose-Hill) : 2 820
St-Enfant Jésus RCA (Clos Verger, Plaza et QEC) : 2 206
Henry Buswell GS : (ex-ward 2, soit St Andrews et Rose-Hill Transport) : 2 903
Rose-Hill Central (ex-ward 2, soit Quorum, Plaisance Housing Estate) : 2 830
Ward 4 : 11 435 avec des modifications de la Commission Électorale), soit
Roches-Brunes GS : (ex-ward 3) : 3 278
Mont-Roches Training School (ex-ward 3) : 4 263
Marcel Cabon SSS (ex-ward 3, dont cité Barkly) : 3 894
Ward 5 : 12 792 avec des changements de la Commission électorale, soit
Philippe Rivalland RCA (ex-ward 3 – Balfour, Triveni et de Rosnay) : 3 782
André Glover GS (ex-ward 3) : 2 056
Vèle Govinden GS (ex-ward 4 – région Cascadelle) : 3 357
Jules Koenig GS (ex-ward 4 – Vuillemin et collège Kennedy) : 3 597
Ward 6 : 14 296 avec l’élimination de la division de la cité Chebel proposée par le ministère, soit
Medco Maingard GS (ex-ward 4) : 5 034
Beau-Bassin SSS (ex-ward 4 – Mare-Gravier, Belle-Etoile et Chebel)) : 4 137
Coromandel GS : (ex-ward 4) 5 125
———————————————————————————————————————————
Quatre-Bornes
Nombre de wards : 5 au lieu de 3
Nombre d’électeurs : 54 474
Moyenne par ward : 111 474

Ward 1 : 11 277 avec aucun changement apporté aux délimitations du ministère, soit
Remy Ollier ‘A’ GS : 3 560
Beau Séjour GS : 3 777
Baichoo Madhoo : 3 940
Ward 2 : 12 369 avec aucune modification, soit
Belle-Rose RCA (ex-ward 1) : 2 115
Sir Veerasamy Ringadoo GS (ex-ward 1) : 3 950
Emilienne Rochecouste : 6 304
Ward 3 : 10 354 – toujours aucun changement, avec
Sookun Gaya GS (ex-ward 2) : 5 365
Louis Nellan GS (ex-ward 2) : 4 989
Ward 4 : 11 334 avec la Commission électorale optant pour l’inclusion des électeurs de Palma et de Pierrefonds alors que le ministère avait privilégié ceux de Résidence Kennedy et d’une partie de Candos, somme suit :
Palma GS : 3 489
Louis Nellan A GS : 7 845
Ward 5 : 12 140, avec des changements suite aux effets domino du ward 4, comme suit
Hurrylall Chooroomoney (ex-ward 3) : 7 918
Candos GS (ex-ward 3) : 4 222.
———————————————————————————————————————————
Curepipe
Nombre de wards : 5 au lieu de 3
Nombre d’électeurs : 60 976
Moyenne par ward : 12 195

Ward 1 : 11 555 avec des changements de la Commission électorale en y incluant Mangalkhan, et Upper Floreal et en éliminant Robinson, soit
Alle Brillant GS : 3 680
Floreal : 929
Mangalkhan : 3 818
Upper Floreal : 3 128
Ward 2 : 12 512 électeurs avec des changements dans les recommandations du ministère, soit
Lapeyrouse GS (Engrais Martial) : 3 706
Dhunputh lalla SSS (Lapeyrouse et Charles Régnaud) : 1 623
Hugh Otter Barry GS (Lower Curepipe Road) : 2 252
Curepipe Road GS : 744
Notre Dame de la Confiance (Pope Hennessy) : 4 187
Ward 3 : 12 368 et des changements majeurs de la Commission électorale, dont l’inclusion du centre de vote de St-Esprit RCA, placé par le ministère dans le ward 2, soit
St Esprit RCA (Eau Coulée) : 4 309
Wooton GS : 3 029
St Jean Bosco RCA (Malherbe) : 5 030
Ward 4 : 12 875 avec un switch pour la cité Atlee du ward 5, soit
Forest Side SSS : 2 455
Ste Thérèse RCA : 4 225
Cité Atlee : 6 195
Ward 5 : 11 666 avec l’inclusion de Robinson, soit
Robinson GS : 5 325
James Toolsy GS : 6 343
———————————————————————————————————————————
Vacoas/Phoenix
Nombre de wards : 6 au lieu de 4
Nombre d’électeurs : 80 741
Moyenne par ward : 13 457
La Commission électorale n’a apporté aucun changement aux délimitations du ministère dans les limites de la ville de Vacoas/Phoenix, comme suit :

Ward 1 : 12 425 électeurs
Glen Park GS : 5 674
Glen Park Sports Complex : 1 717
La Marie Com. Centre : 1 343
Henrietta GS : 3 663
Midlands : 28
Ward 2 : 15 476
Aryan Vedic (ex-ward 1) : 3 851
Reunion Road GS (ex-ward 1) : 5 820
Pandit Sahadeo GS : 2 907
Vacoas SSS : 2 898
Ward 3 : 14 193
Madho Gopaul GS (ex-ward 2) : 5 673
Ramsoondar GS (ex-ward 2) : 5 133
Paillotte : 1 729
Notre Dame de la Visitation (ex-ward 2) : 1 658
Ward 4 : 12 223
Medco Clairfonds (ex-ward 3) : 4 248
Phoenix SSS (ex-ward 3) : 2 446
N. Saddul GS (ex-ward 3) : 2 041
Maurice Curé SSS (ex-ward 3) : 3 488
Ward 5 : 12 550
St Paul RCA (ex-ward 3) : 3 255
Phoenix GS (ex-ward 4) : 7 018
Raman Osman SSS (ex-ward 4) : 2 277
Ward 6 : 13 874
Mesnil GS (ex-ward 3) : 2 617
Highlands GS (ex-ward 4) : 4 799
Belle-Terre Welfare Centre (ex-ward 4) : 429
Cinq Arpents C. Centre (ex-ward 4) : 465
Shamboonath GS (ex-ward 4) : 4 642
Hermitage C. Centre (ex-ward 4) : 922