En misant et jouant lors de la 7 > e > course, ce dimanche 14, chaque personne viendra en aide à PILS (Prévention, Information et Lutte contre le Sida), Ong majeure qui milite pour la défense et le respect des droits des Mauriciens atteints et vivant avec le sida. Pour la quatrième année consécutive, PILS sera la principale bénéficiaire du Red Ribbon Trophy, course hippique dédiée à la lutte contre le sida. Innovation, cette année, encore, avec au programme deux jours d’activités, au lieu d’une seule, comme cela a été le cas jusqu’ici.
En effet, après l’expérience Love In The City, l’an dernier, qui ponctuait la tenue de la journée marquant le Red Ribbon Trophy, le samedi 14 août 2010, PILS, avec l’aide de ses partenaires, Supertote, le Mauritius Turf Club et Radio Plus, revient à la charge avec, cette année, deux journées d’activités pour conscientiser et sensibiliser les Mauriciens, plus particulièrement, ceux qui se rendront aux courses, ce week-end.
De ce fait, présence de la caravane de PILS, offrant le dépistage gratuit, avec pre et post-test counselling, c’est-à-dire, des sessions préparatoires, avec l’appui d’animateurs et travailleurs sociaux, avant et après le test du dépistage afin que la personne ne soit pas confuse ni n’ait de préjugés ou de fausses conceptions sur cet exercice, qui relève de la responsabilité personnelle de tout un chacun ; mais aussi des explications sur les méthodes de transmissions ; sur le virus lui-même, le traitement, entre autres, ainsi que des jeux concours et un concert seront au programme.
En effet, Clarel Armel et sa troupe, de même que les danseurs du Dance India Dance Show seront sur la scène aménagée sur le terrain de foot du Champ de Mars, le dimanche 14, de 18 h à 20 h. Une contribution symbolique de Rs 100 sera attendue à la porte. Parallèlement, durant ces deux jours, des quêteurs de PILS seront présents dans la foule afin de recueillir des dons de ceux présents ces jours-là.
L’argent récolté par le biais de ces différentes activités sera injecté dans les projets de prévention et de soutien de PILS qui accueille et accompagne, rappelons-le, 700 bénéficiaires. Dans le même esprit, l’Ong requiert financement pour répondre à la demande croissante de nouveaux cas de Mauriciens affectés par le virus. « Une moyenne de 50 cas étant régulièrement identifiés par les services du ministère de la Santé », indique PILS. Selon les services du ministère de la Santé, se basant sur les chiffres officiels, toutefois, cette moyenne, notamment de janvier à juin 2011, est de 35.
Les deux journées de levée de fonds sont placées sous le signe de la convivialité ; l’esprit de partage, d’échange et de solidarité. PILS invite les Mauriciens à venir en grand nombre et en famille participer aux activités de ce week-end.