André Bonieux, qui avait été nommé administrateur judiciaire de huit entreprises que dirigeait Rakesh Gooljaury, a intenté un procès contre l’homme d’affaires en Cour commerciale. Il avait logé une motion réclamant une mise à jour des données concernant les huit compagnies qu’il dirigeait, à savoir Fashion Style Ltd, Goman Ltd, Jack Intl Ltd, La Nicolière Development Ltd, Prites (Mauritius) Ltd, Pro Fashion Ltd, Designer Labels Ltd et Express Roulette Ltd.
André Bonieux demande que l’homme d’affaires lui fournisse en détail les actifs et les dettes de ces compagnies. Il ajoute que Rakesh Gooljaury lui avait affirmé qu’il pourrait prendre possession des stocks de ces compagnies mais que, jusqu’à l’heure, il n’a pas encore reçu de liste détaillée sur ces firmes. Lors de l’appel de l’affaire hier, devant le juge Gérard Angoh, l’avocat représentant Rakesh Gooljaury, Me Annas Rawat, ainsi que Me Rajesh Bucktowonsing, avocat représentant André Bonieux, ont indiqué que Rakesh Gooljaury s’est engagé à soumettre une liste complète des dettes et d’autres détails se rapportant à ces huit firmes, et ce vers fin juillet. L’homme d’affaires dispose ainsi d’environ un mois pour communiquer cette liste à l’administrateur judiciaire, qui avait pris les devants en logeant cette motion, car ses requêtes auprès de l’homme d’affaires étaient restées sans réponses.