Le rôle de la Chinese Business Chamber (CBC) dans la promotion de la coopération internationale a été souligné hier soir lors du 16e President’s Dinner de l’organisation tenue au restaurant Opium, à Réduit. Principal intervenant à cette soirée, l’ambassadeur de république Populaire de Chine à Maurice, Li Li, a souhaité que la CBC puisse contribuer davantage à l’élargissement du champ de coopération internationale, en particulier avec la Chine.
Marqué par la présence du président de la République de Maurice Kailash Purryag, ce dîner annuel a été l’occasion pour l’ambassadeur de Chine, Li, de souligner, lors de son allocution, l’engagement ferme de la CBC à promouvoir les relations entre la Chine et Maurice. Li a indiqué, devant un parterre de plus de 300 invités, que les relations économiques Chine-Maurice se sont intensifiées ces dernières années avec l’apport de plusieurs organisations. Le diplomate a relevé que les échanges se sont accélérés dans les domaines de la finance, des nouvelles technologies de l’information (TIC) et de la communication ainsi que du tourisme. Se référant aux TIC, il a indiqué que la société Huawei avait vendu quelque 10 000 téléphones portables à Maurice en 2013 et que son objectif pour la présente année est d’atteindre le chiffre de 100 000. L’ambassadeur de la RPC s’est aussi appesanti sur la forte croissance des arrivées touristiques de la Chine.
Parlant de la stratégie d’expansion régionale du pays, il a observé que « Maurice aura besoin de la Chine pour construire un pont entre l’Asie et l’Afrique ». Tout en soulignant que la coopération entre les deux pays continue de se développer à plusieurs niveaux, ainsi que dans de nouvelles activités, l’ambassadeur Li Li a déclaré que, concernant l’Afrique, de nouvelles opportunités d’affaires se présentent et que ce développement consiste, avec la politique de la Chine, à insuffler une nouvelle dynamique à la coopération internationale. La Chine, a-t-il poursuivi, a besoin du soutien de pays amis pour réaliser son objectif, avant de conclure qu’il espère que la CBC apportera sa contribution à la consolidation de la coopération internationale.
Certaines activités organisées par la CBC pendant l’exercice 2013-2014 étaient tournées vers l’approfondissement des échanges internationaux. Une mission de la Chambre, comprenant pas moins de dix anciens présidents, était récemment en Malaisie, en Birmanie et en Chine. Un protocole de coopération (“Memorandum of Understanting”) a été signé avec la Myanmar Chamber of Commerce. Ce pays, a déclaré Laval Leong Son, président de la CBC, a un Produit intérieur brut (PIB) de USD 83 milliards et a enregistré une croissance économique de 6,5% en 2013. La Birmanie, a-t-il annoncé, veut développer la coopération avec des pays amis et cela représente, selon Laval Leong Son, une opportunité pour la CBC.
Le président de la CBC a également parlé des liens tissés avec une délégation de la municipalité de Quangdong et des autres activités entreprises par la Chambre en 2013, dont une causerie sur le budget national, la publication d’un nouvel annuaire des membres de l’association, l’émission d’une carte de membre personnalisée avec des avantages découlant des accords passés avec différents prestataires de services.
Par ailleurs, la CBC a bénéficié du soutien d’ENL Property Ltd pour l’organisation du dîner d’hier. Le CEO d’ENL Property, Gilbert Espitalier-Noël, a déclaré que la démarche de sa société est expliquée par le fait qu’ENL croit dans les valeurs prônées par la CBC : « le dur labeur et ne pas se limiter au court terme ». C’est dans cette perspective que s’inscrivent les projets d’ENL Property, dont celui concernant Bagatelle. « Nous sommes fiers de ce que nous avons pu réaliser à Bagatelle. C’est une ville en devenir », a déclaré Gilbert Espitalier-Noël, qui a ajouté que tout ce qui y est construit est fait « de manière responsable ».