L’initiative Projet de société est une démarche citoyenne, avec d’autres, pour contribuer à construire la république mauricienne dont nous rêvons tous. Selon le calendrier arrêté, d’ici mars 2018, au moment où le pays va célébrer le 50e anniversaire de son accession à l’indépendance, l’ossature complète de ce Projet de société sera prête. Elle prend la forme d’une analyse de problématiques identifiées, et dont le préambule a été publié le 1er mai 2017 dans l’express. L’initiative a pour ambition d’engager les Mauriciens à participer à la construction de leur avenir. Car il appartient à nous Mauriciens de construire ensemble notre avenir.
En ce début de 20e siècle, notre société est prise dans une dynamique qui consiste à trouver sa place dans l’environnement global avec la mondialisation en cours; une mondialisation aux dimensions politique, économique, éthique, technologique, culturelle. Projet de société propose de penser notre avenir dans cet environnement global. Les profondes mutations en cours exigent une nouvelle grille de lecture pour appréhender le nouveau paysage des contradictions afin de bien mettre en perspective lavi ki pe deroule. Il s’agit donc de revoir et d’actualiser les outils d’analyse, les démarches et méthodes d’hier, et d’en forger d’autres. Il faut être dans la prospective.
Projet de société est une réflexion qui s’étalera jusqu’à mars/avril 2018 pour couvrir plus d’une vingtaine de problématiques qui sont autant de défis à relever. Dans les articles qui leur sont consacrés, nous posons chaque problématique, l’analysons pour identifier les initiatives et dynamiques positives à être consolidées, de même que nous identifions les dangers, dérives et inepties. Les problématiques abordées sont les suivantes : le développement et la lutte contre les inégalités; l’écodéveloppement; s’enrichir de la moitié du ciel : la question de la parité; oeuvrer pour un mode de production et de consommation sain; réussir la transition digitale; exigence éthique et bonne gouvernance; pour une démocratie vivante forte de ses droits et libertés; optimiser notre État-océan; une nation de doers et d’innovateurs; consolider et approfondir le vivre-ensemble; aménagement sain du territoire et du littoral; une démocratie citoyenne et participative; notre place dans le monde; éducation et économie de la connaissance; développer les richesses humaines; refondation de la politique; promouvoir le culte de la qualité; loisirs et qualité de vie; place aux jeunes; art, culture et créativité.
La crise du politique est centrale, avec la défiance des citoyens qui demandent le respect par les politiques du principe de servir plutôt que de “se servir” ainsi que la moralisation de la vie politique et publique. Au-delà de la politique, notre société souffre d’une crise existentielle d’une grande partie de nos élites dans le monde des institutions, des entreprises, des médias, des syndicats, des ONG et de la société civile.
Jusqu’à mars 2018 donc, ce sera le temps de la réflexion. Tout au long de notre histoire de près de trois siècles, nous avons forgé l’ADN mauricien, qui est le construire-ensemble et le vivre-ensemble. Notre histoire témoigne de notre capacité à accepter les divergences, à chercher les zones de convergences, à arbitrer entre les intérêts contradictoires, à dégager des consensus pour avancer. Notre défi à tous, c’est d’enrichir l’ADN mauricien pour assurer notre devenir.
Tout projet de société implique le changement, plus que jamais vital. Le processus et le mode opératoire choisis sont celui de convaincre et non pas de vaincre en s’appuyant sur des méthodes autocratiques et approches technocratiques. Un dialogue fait d’écoute active est primordial. Tous les acteurs du développement sont concernés. Il faut cesser de croire que l’enfer c’est les autres.
Projet de société est un chantier complexe et dynamique. Le 1er juin 2017, nous avons lancé un blog qui s’articule autour de cette initiative. Blog qui ambitionne de devenir une plate-forme numérique de réflexion collective où chaque citoyen/groupe de citoyens peut apporter sa contribution sous diverses formes. C’est une plate-forme de partage d’informations, d’idées, d’analyses et de réflexions. Il existe aussi une version “Millenials” de ce blog.
Les réseaux sociaux étant ce qu’ils sont, il est nécessaire d’emblée de bien baliser le cadre dans lequel nous pensons que cet exercice de réflexion doit se faire. Il est temps d’élever le débat à Maurice, qu’il ne se rabaisse pas à des attaques personnelles et pour que nos différences soient comprises dans leur complexité. À ceux qui comprennent l’esprit, la nécessité et l’importance de l’existence du projet, nous espérons qu’ils pourront aussi s’engager dans des débats de qualité qui épouseront la philosophie et les valeurs de l’initiative. Il n’y aura pas de place pour aucune forme de pollution. L’enjeu est grave, il y a exigence de responsabilité qui exclut toute démagogie et tout populisme-simplisme ambiants. Il s’agit au final de voir loin pour ouvrir les champs des possibles. Ouvrons nos esprits afin d’apporter notre contribution pour avancer dans le sens d’un développement vert, humain et moderne.
Commençons à jouer chacun notre partition pour réaliser le rêve mauricien.
Nous vous invitons à visiter le blog (projetsociete@blogspot.com) et sa version “Millenials” (lookingfortomorrowmauritiusblog.wordpress.com)