Le dossier de la réforme électorale connaîtra un répit de six mois au vu de la décision de ce matin de la Cour suprême de renvoyer le Constitutional Case logé par Rezistans ek Alternativ devant le Master and Registrar. Toutefois, Ashok Subron, un des animateurs de ce parti politique, est d’avis que le gouvernement a tout intérêt à saisir l’occasion des prochaines fêtes nationales, soit les anniversaires de l’accession à l’Indépendance et au statut de République, pour enclencher les procédures menant à la réforme. C’est ce qu’il a indiqué à la sortie de la Cour suprême dans la matinée. Me Priya Cheetoo, du State Law Office, est intervenue devant le Bench de la Cour suprême composé du chef juge, Keshoe Parsad Matadeen et du juge David Chan pour réclamer un renvoi de cette affaire vu que le gouvernement n’est installé que depuis dix mois et que « les prochaines élections générales ne sont pas prévues avant quatre ans ».