« Eski lallians Lepep p vraiman oule enn reform?« . Pour Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, la question se pose.

Cette reaction fait suite à certaines questions qu’aurait répondu, le ministre Bodha, s’agissant de la réforme électorale. Le president du MP s’est exprimé lors de la conference de presse du Mouvement Patriotique à St Jean, ce samedi.

Dans un premier temps, Alan Ganoo se dit surpris de l’inaction du Premier ministre, Pravind Jugnauth face aux contre-propositions faites par l’opposition. « La réforme électorale est un dossier important et pressant, et il n’y a eu aucune réaction du Premier ministre depuis son retour »

Même si le ministre Bodha a émis le souhait d’un consensus concernant la réforme électorale, l’inaction du Premier ministre démontre l’intransigeance et l’inflexibilité du gouvernement pour établir un consensus selon le président du mouvement. Et d’ajouter que « c’est à se demander si l’alliance Lepep souhaite vraiment une réforme ou si c’est une réforme proposée pour la forme seulement« .

Dans un deuxième volet, Alan Ganoo a commenté le Fishing Agreement qui existe entre Maurice et le Japon. Un communiqué émis par le cabinet ministériel vient confirmer qu’un fishing agreement existe depuis l’année 2000 avec une fédération japonaise pour la pêche au thon dans les eaux territoriales mauriciennes.Le MP propose « qu’avek sitiasion aktiel, nou demann reconsider sa agreement-la, ek pran en considérasion changement climatik ek diminusion resours marine »

« Est-ce que l’île Maurice a le moyen de contrôler l’étendue des ses eaux territoriales » est une autre question qui mérite réflexion selon le président du MP. « Pourquoi ne pas faire appel à Green Peach et aux pays amis pour le monitoring de nos eaux territoriales » a proposé Alan Ganoo pour éviter la pêche baleinière.

Alan Ganoo a d’emblée commenté l’inauguration d’un centre de désintoxication pour mineur à Montagne Longue. Pour le MP, c’est une bonne initiative mais « qu’adviendra-t-il de ces jeunes après leur réhabilitation? Trouveront-ils de l’emploi avec un casier où il est affiché des délits de drogue?

« Pourquoi ne pas décriminaliser le délits de drogues où sont impliqués les mineurs? » s’interroge le Président du Mouvement Patriotique.