Le Premier ministre, Pravind Jugnaugh, a réuni la presse ce vendredi, 21 septembre, pour rendre public les propositions du gouvernement concernant la réforme électorale.

Un des changements phares : l’abolition du Best Loser System.

Le régime actuel propose à la place le Best Loser Seats, qui élimine également l’obligation d’un candidat de déclarer son appartenance ethnique. Six sièges sont compris sous le Best Loser Seats et il revient au leader d’un parti ou d’une alliance de les allouer.

Seront éligibles ceux qui n’ont pas été élus sous le système “First Past the Post”. Ou ceux dont les noms apparaissent sur la liste de 24 candidats choisis par les leaders respectifs.

Les propositions du comité interministériel sur la réforme électorale se résument à 81 sièges, 63 candidats pour les 20 circonscriptions sous le mécanisme de “First Past the Post », dont trois candidats par circonscription.

Le gouvernement propose trois sièges pour Rodrigues. En outre, la présence d’un tiers de femme est obligatoire sous le “First Past the Post”.

« Nous avons pris l’engagement pour une réforme électorale avec l’idée d’introduire une dose de proportionnelle et d’assurer une meilleure représentation féminine au sein de l’Assemblée nationale. Le Best Loser Seats, c’est pour assurer une représentation adéquate de notre société arc-en-ciel », a indiqué le Premier ministre.