La Mauritius Cane Industry Authority (MCIA), qui porte sur la fusion de six CESS Funded Institutions – communément appelées Service Providing Institutions dans le cadre du projet de réforme de l’industrie sucrière –, entre en opération incessamment.
MSIRI, FSC, SPMPC, Control Board, Mauritius Sugar Authority et Mauritius Sugar Terminal. Tels sont les six CESS-Funded Institutions devant être bientôt fusionnées. Avec cette fusion, un package social est offert aux employés optant pour la retraite volontaire. Les employés surnuméraires, eux, seront redéployés. Un « reskilling grant / business grant » est aussi prévu pour les employés. Les travailleurs de ces institutions sont invités à signer « l’option form » dans un délai d’un mois. Un accord dans ce sens sera signé incessamment entre le ministère de l’Agro-Industrie et la Sécurité alimentaire et le Front commun des syndicats.
Selon le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, c’est après de nombreuses réunions et des consultations avec le Front commun des syndicats depuis octobre 2011 qu’il a été établi que 400 des 908 employés deviendraient surnuméraires. « Un consensus a été trouvé sur plusieurs points : un plan de retraite volontaire sera proposé à environ 250 employés, qui auront atteint l’âge de 55 ans au 31 mars 2012, et ce sur une base permanente et ‘pensionable’, ainsi qu’aux ‘female agricultural workers’, qui auront atteint 50 ans au 31 mars 2012. Trois options s’offrent à ces catégories d’employés : prendre leur retraite, se joindre à la MCIA ou être redéployés dans la Fonction publique », indique-t-on du côté du ministère.
Les employés optant pour la retraite auront droit à une compensation ainsi qu’à d’autres bénéfices, tels que des « vacation leaves » accumulés et des « sick leaves », et des « passage benefits » seront payés. Ces compensations seront exemptées de l’Income Tax. Ces employés seront aussi éligibles à un grant de Rs 12 000 annuellement sur une période de deux ans en vue de leur permettre de se former dans d’autres domaines ainsi qu’à un grant de Rs 50 000 sous le SMEDA Scheme, selon certains critères établis.
Les employés qui sont âgés de moins de 55 ans auront, eux, le choix entre deux options : intégrer la MCIA ou être redéployés dans la Fonction publique. En revanche, les employés temporaires, au nombre d’une centaine, seront licenciés. Ceux qui seront redéployés à la MCIA ou dans la Fonction publique seront éligibles à deux « increments » sur leur salaire de base. Mais les cadres techniques ou minor grades du Control Board intégrant la MCIA obtiendront, eux, trois « increments ». Les employés des six institutions concernées ont été invités à signer « l’option form » dans un délai d’un mois.
Le ministère de l’Agro-industrie rappelle que la création de la Mauritius Cane Industry Authority a été avalisée par le Cabinet le 10 juin 2011. Cette restructuration doit être complétée au 31 mars 2012 au plus tard, et ce en vue de permettre le décaissement des fonds de l’Union européenne sous forme de mesures d’accompagnement à la réforme de l’industrie sucrière. Il rappelle également que pour la coupe 2011, le CESS a été réduit de Rs 514 millions à Rs 287 millions.