La sixième édition samedi à Bambous du festival Reggae Donn Sa placée sous le thème « Diboute fam » a tenu ses promesses. Fidèle à cet événement annuel, le public a découvert le talent des femmes artistes. Ayant en tête d’affiche la jamaïcaine Étana, le concert a été parsemé de messages d’amour et de paix. Un hymne à la femme…
Huit femmes sur scène. Cinq pays représentés. Une seule quête : valoriser la femme et sensibiliser l’assistance à son importance et au respect qu’elle lui doit. Voici le spectacle offert samedi sur le training ground du stade Germain Commarmond à la 6e édition du festival Reggae Donn Sa. « Ki li to fam, to mama, to ser, to zanfan, ou to maitres, li merit to respe. »
Si l’invité vedette n’a fait son apparition sur scène qu’aux alentours de 3 heures du matin, le public a su apprécier et « découvrir » d’autres artistes tels la malgache Sidney ou encore Grace Barbé des Seychelles. Au micro, ses jeunes femmes ont su, à travers la musique traditionnelle de leur pays tout en incluant la touche reggae, transmettre cet amour de la musique à l’assistance. La soirée de samedi a été cependant gorgée de surprises, « bonnes » et « mauvaises », tant sur le plan de la prestation artistique que sur le plan « événementiel ».
Si c’est une Laura Beg transformée qui s’est produite sur scène vers 21 heures reprenant des titres de Marley, la surprise est venue du côté de Linzy Bacbotte qui a annoncé sa grossesse. Le père n’est autre que Bruno Raya. Une nouvelle suivie du titre « L’Amour en Abondance ». D’ailleurs, le festival Reggae Donn Sa avait également un objectif social : s’inscrire dans la lutte contre le VIH / Sida et inciter à la solidarité nationale. D’ailleurs, l’ONG Fam Exampler a apporté son soutien à la petite Jemina dont le cas nécessite une intervention chirurgicale.
Dans le but d’apporter un soutien financier, une récolte de fonds a eu lieu durant le concert. Âgée de huit ans, cette jeune demoiselle respirant la joie de vivre a pu concrétiser son rêve en se produisant sur scène aux côtés de Linzy Bacbotte. Reprenant le titre de « Fam Exampler », elle a su animer la foule avec des « leve lamin ». Et la foule qui n’a pas hésité à l’accompagner durant sa prestation.
La réunionnaise Malkijah, qui en est à sa deuxième participation à ce rendez-vous incontournable de la musique de Bob Marley, a su embraser la foule et garder le sourire malgré sa chute sur scène. Jahna Ranks des Seychelles a également su apporter sa touche personnelle alors que la Curepipienne Lady Haydee a ébloui le public avec son titre « Talan dan site ». Une soirée animée de messages d’amour avec quelques problèmes de sono qui ont vite été réglés et la présence d’un intrus sur scène durant la prestation de Linzy Bacbotte.
La sixième édition « 100 % fam » a marqué les esprits. Si les membres du public interrogés ont qualifié cette soirée de « découvertes musicales » en référence aux titres de certains artistes, ils ont également salué l’initiative des organisateurs de souligner l’importance de la femme. Rendez-vous est donné l’année prochaine. La question demeure cependant : qui entre Damian Marley, Gentleman ou Alborosie se produira sur scène ? Un choix qui met déjà « l’eau à la bouche » des fans du reggae.