Avec la nouvelle configuration sur l’échiquier politique dans le sillage de la cassure de l’Alliance de l’Avenir et des prochaines municipales au plus tard vers la fin de l’année, les nouveaux registres de la commission électorale revêtent une importance particulière. Il y a aussi la prévision des élections pour le renouvellement de l’Assemblée régionale de Rodrigues pendant la même période.
Les nouvelles listes d’électeurs, qui entrent en vigueur avec leur publication par la commission électorale en ce début de semaine, confirment que pour la première fois le nombre d’électeurs à Maurice et à Rodrigues crève la barre des 900 000 alors que pour les élections générales du 5 mai 2010, les registres officiels comprenaient 879 897 inscrits, soit une progression de 26 628.
En attendant une analyse détaillée des registres d’électeurs dans les arrondissements des cinq villes (voir détails puis loin) – élections municipales obligent à moins que la réforme Aimée des Administrations régionales ne franchisse l’étape des déclarations d’intention –, les dernières statistiques officielles confirment que les dix circonscriptions dans les limites des villes se retrouvent avec 46 % d’inscrits en cas d’élections générales avant le prochain recensement de la commission électorale au début de 2011.
Si les quatre circonscriptions de la capitale comprennent 137 518 électeurs, dont la plus importante est Port-Louis Nord/Montagne-Longue avec 47 990, les cinq plus importantes sont Savanne/Rivière-Noire (No 14) avec 60 230, suivie de près de Pamplemousses/Triolet (No 5) avec 58 948, La Caverne/Phoenix (No 15) avec 55 157, Flacq/Bon-Accueil (No 9) avec 52 623 et en cinquième position Grand-Baie/Poudre d’Or (No 6) sous la barre des 50 000.
Les deux plus petites circonscriptions du pays en termes d’électeurs sont Port-Louis Maritime/Port-Louis Est (No 3) avec 22 960 inscrits et Port-Louis Sud/Port-Louis Central (No 2) avec 25 044. Sept autres circonscriptions sont dans la fourchette de plus de 40 000 et de moins de 50 000. Statistiquement, la moyenne d’électeurs par circonscription aurait dû être de 44 000 mais compte tenu de la topographie de l’île, la situation est nettement différente.
Néanmoins des observateurs politiques, en prenant connaissance des nouveaux registres d’électeurs, mettent l’accent sur la nécessité pour le Premier ministre Navin Ramgoolam de déposer sur la table de l’Assemblée nationale le dernier rapport de l’Electoral Boundaries Commission pour une nouvelle délimitation des circonscriptions. Ce document, soumis tous les dix ans aux termes des dispositions de la Constitution, propose des changements majeurs au niveau de certaines circonscriptions, dont Savanne/Rivière-Noire et Beau-Bassin/Petite-Rivière et dans la capitale en tenant en ligne de compte la poussée démographique.
Jusqu’ici, les recommandations de l’Electoral Boundaries Commission sont toujours au Prime Minister’s Office et n’ont pas été déposées sur la table de l’Assemblée nationale en raison de la conjoncture électorale en 2010. La Constitution prévoit aussi que le rapport sur la délimitation des circonscriptions doit être accepté in toto et ne peut en aucune façon être amendé par l’Assemblée nationale.
La préoccupation majeure sur le plan politique demeure les élections municipales. Les registres détaillés dans les différents arrondissements des villes indiquent que le nombre d’inscrits est :
Port-Louis : 103 519
Curepipe : 60 978
Beau-Bassin/RH : 76 637
Quatre-Bornes : 57 477
Vacoas/Phoenix : 80 713
Rodrigues : 27 777
Les registres d’électeurs que ce soit pour les 20 circonscriptions à Maurice et pour Rodrigues et pour les 20 arrondissements des cinq villes et les six regional wards de Rodrigues sont disponibles sur CD à la commission électorale.