Les relations entre la Speaker et l’opposition figuraient parmi les points évoqués par le leader du MMM lors de la conférence de presse hebdomadaire des mauves samedi dernier. Paul Bérenger a fait part du mécontentement profond qui se manifeste actuellement contre Maya Hanoomanjee. Il a observé que sa façon de présider les travaux irrite l’opposition MMM depuis quelque temps. De plus, Paul Bérenger a noté un abus considérable des voyages destinés aux parlementaires. Il a demandé à la Speaker de donner la liste des voyages qu’elle a effectués depuis son installation comme Speaker. Le leader de l’opposition lui reproche de couper les voyages parlementaires, non seulement ceux de l’opposition mais également ceux de la majorité. Il a cité en exemple le fait qu’aucun parlementaire n’a été autorisé à assister à la conférence sur le climat à Paris en décembre dernier parce que la Speaker estime que ce n’était pas important alors que d’autres parlementaires de la région y étaient présents en masse.
Selon Paul Bérenger, auparavant il y avait des consultations régulières entre le leader de l’opposition et les Speakers concernant les déplacements des parlementaires. « Aujourd’hui, elle traite les invitations de voyage comme son bien personnel », a-t-il déploré. Il a allégué que la Speaker, pour des raisons politiciennes, « gonfle la bande de Ganoo ». Il a invité la Speaker à changer sa manière de faire et à revenir aux bonnes pratiques consistant à respecter l’opposition et le whip de l’opposition.
Auparavant, Paul Bérenger a constaté que le déplacement de sir Anerood Jugnauth en voyage privé en Inde « passe mal dans la population ».
Une large partie de sa conférence de presse était consacrée à ce qu’il considère comme la cacophonie prévalant dans le gouvernement. Il a cité le cas de Heritage City et les annonces contradictoires faites par le VPM Showkutally Soodhun et le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain, en particulier concernant le financement saoudien.
Concernant le projet de Heritage City présenté par le ministre Roshi Bhadain la semaine dernière, le leader du MMM s’est étonné du silence des architectes mauriciens et s’est demandé ce qu’ils attendaient pour réagir.
Il a, de plus, dénoncé la prise de position de Showkutally Soodhun en faveur de l’Arabie saoudite contre l’Iran. Toujours sous ce chapitre, dit-il, M. Soodhun a annoncé la présence des éléments de la SMF dans des manoeuvres militaires prévues par l’Arabie saoudite sans consultation avec le gouvernement. Finalement, un articulet dans un journal a annoncé que Maurice n’y participera pas sans donner aucune explication. « C’est une honte », affirme Paul Bérenger.
Un autre volet de la conférence de presse du leader de l’opposition a été consacré aux Jeux des Îles. Il a déploré les remarques blessantes et insultantes du président sortant du Comité international des Jeux, Philippe Hao Thyn Voon, contre les Comores. Il rappelle que les Jeux des Îles visent d’abord un rapprochement entre les îles et n’ont pas seulement pour objectif de recueillir le maximum de médailles. Il a invité les organisateurs à tendre la main aux Comores en leur promettant l’organisation subséquente des jeux.