Les membres du Regroupement des Travailleurs Sociaux (RTS) ont tenu une marche de protestation ce matin à Port-Louis, réclamant la démission du ministre Anil Bachoo. Ils se disent indignés par son arrogance.
La marche de protestation a débuté vers 11 heures devant le centre Marie Reine de la Paix, Port-Louis, pour se diriger ensuite vers le Jardin de la Compagnie. Les manifestants brandissaient des banderoles et criaient à tue-tête leur mécontentement face au comportement jugé « arrogant » du ministre des Infrastructures publiques. Le RTS estime qu’il est grand temps pour Anil Bachoo de « lev pake ale ». Ils disent ne pas comprendre pourquoi le Premier ministre, Navin Ramgoolam, n’a « toujours pas demandé à Anil Bachoo de démissionner ».
Le Dr Rajah Madhowoo, psychologue, à la tête de cette manifestation, se dit attristé de voir que le vice-Premier ministre Bachoo puisse, dans son bon sens, traiter les journalistes de « zanimo ek malad mantal ». Ce n’est pas, dit-il, un ministre en faveur de la démocratie. « Ce qu’il a fait est loin d’être acceptable, même s’il s’est excusé », soutient-il.
Le psychologue est également revenu sur l’accident de Sorèze où il dénonce que « ziska prezan okenn fors lotorite pann vinn get mwa pou pran enn statement alor ki mo mem ki finn tir bann dimoun dan bis ». Il se demande, par ailleurs, si le gouvernement tient vraiment à connaître les réelles causes de l’accident. Pour lui, les forces de l’autorité essayent de cacher des choses « parce que l’affaire est trop tranquille. Ena boukou parol me pa ase laksion. Si le gouvernement ne prend pas les actions nécessaires, une nouvelle manifestation aura lieu et plus de personnes seront mobilisées ».
Le RTS a également fait part de son désaccord quant à la redevance télé.