La Banque Africaine de Développement (BAD) étudie la possibilité de financer un projet axé sur l’utilisation de supports technologiques visant à rehausser la performance des élèves de la Zone d’Education Prioritaire (ZEP). En visite à Maurice, il y a quelques jours, une de ses représentantes, chargée du développement humain auprès de l’institution, a rencontré le ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, dans cette optique.
Selon nos renseignements auprès du ministère de l’Éducation, «c’est la BAD qui a approché le gouvernement à travers le ministère des Finances, pour proposer un projet pilote visant à rehausser le niveau des enfants de la ZEP à travers l’utilisation de la technologie informatique. La banque a déjà appliqué un programme du genre en Angleterre et qui a fait ses preuves. Le pourcentage de réussite a grimpé en une année.» Toutefois, du côté de la banque, l’on fait volontiers ressortir que le ministère de l’Éducation, conscient de ses difficultés à améliorer les compétences des enfants de la ZEP, a sollicité le support de la Banque Africaine de Développement (BAD).
Dans un communiqué que la BAD a fait parvenir à Week-End, elle fait ressortir:«To operationalize the Skills and Technology pillar, the Bank’s Human Development Department is actively working with regional member countries to help improve learning outcomes in Africa. In this regard, the Government of Mauritius has requested the support of the African Development Bank and ESSA foundation to help improve learning outcomes in ZEP schools.»
Quoi qu’il en soit, la BAD est partante pour financer un projet à l’intention du secteur de la ZEP. Le communiqué livre aussi les grandes lignes sur le contenu du programme: «As part of its draft Human Capital Strategy 2013-2017 he AfDB is launching a New Education Model for Africa (NEMA) which is ICT-based, with strong links to the labour market, and fosters Public Private Partnerships allowing educational institutions to tap into the experiences, know-ledge and financial leverage of the private sector. It advocates for a shift from a teacher-centred to a child-centred pedagogical model and one that fosters critical thinking and entrepreneurship skills. NEMA is an evidenced based model with a strong emphasis on using a participatory approach in developing education policies and programmes involving parents, teachers and all community members in decision-making processes. A team of 100 sector experts work in the AfDB’s Human Development Department to assist all 54 African countries in the areas of education, health, science, technology, and innovation (STI), youth employment and social protection programs. As Africa’s premier financial institution the AfDB conducts high level policy dialogue with government officials and other key stakeholders, and provides financing and technical assistance as required.»
Selon la BAD, le niveau académique des enfants qui ont bénéficié du programme s’est amélioré. Les résultats dans certains cas sont passés de 30% à 100%.
Base pilote
Outre une rencontre entre la représentante de la BAD, le ministre de l’Éducation et Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union, la visite de certaines écoles de la ZEP était aussi au programme. À ce stade, la BAD n’a pas souhaité dire plus sur le projet concernant Maurice, lequel devra d’abord être approuvé. Mais il est question que sa représentante revienne au pays le 27 prochain pour poursuivre, entre autres, les discussions avec le ministère de l’Éducation. La BAD avait proposé le lancement de ce projet sur une base pilote dans 6 écoles. De son côté, le ministère de l’Éducation a plaidé en faveur des 27 écoles de la ZEP. Selon nos informations, si le programme de la BAD est appliqué sur une base d’essai dans 6 écoles de la ZEP, la banque assurera un financement au coût de 2M US $.
Par ailleurs, la ZEP, mise en oeuvre il y a dix ans, fera l’objet d’une discussion lors des assises de l’Éducation à l’agenda les 14 et 15 octobre prochains. Au ministère de l’Éducation, on laisse entendre que ce secteur connaîtra des changements. D’autre part, la refonte du CPE sera un des thèmes au programme lors des assises de l’Éducation.