L’unité d’Ébène de l’enseigne de restauration rapide KFC a officiellement lancé hier sa politique « Build an Iconic Brand with a Big Heart ! » visant à l’intégration dans le monde du travail de personnes handicapées. Quatre jeunes atteints de surdité y travaillent depuis février.
Quatre jeunes – Koosal Sharma Chumun, Lilette Tossé, Keshav Anand Ramchurn et Hemisha Ritooah – travaillent à la cuisine de l’unité d’Ébène de KFC, s’occupant notamment de la préparation du poulet avant la cuisson. Selon une source de KFC, ils seront dans un avenir proche appelés à travailler au « front office » pour le « packing ».
Selon notre interlocuteur, l’unité d’Ébène est le premier des 18 KFC à travers le pays à accueillir des employés ayant des problèmes de surdité. Ils sortent directement de l’école d’apprentissage des sourds de Beau-Bassin. « Au-delà du recrutement de ces quatre jeunes, toute l’équipe de KFC ont reçu une formation en langage des signes. L’idée est de permettre aux autres employés de s’adapter au handicap de ces nouveaux employés afin de mieux les intégrer de manière optimale dans l’entreprise », explique notre source. « Dix personnes ont ainsi reçu cette formation qui a duré un mois », se félicite-t-elle.
Dans cet ordre d’idées, KFC compte mettre en place dans son unité d’Ébène toute une panoplie d’équipements et de gadgets pour faciliter la tâche de ses quatre protégés, affirme notre interlocuteur. Des gyrophares seront ainsi bientôt installés pour prévenir l’employé sourd se trouvant en cuisine d’une nouvelle commande. Est également prévu, une campagne d’affichage en langage des signes dans les unités de KFC pour sensibiliser les clients et les Mauriciens en général au problème de la surdité.
« Pour 2012, KFC a pour objectif de faire de l’unité d’Ébène une vitrine en matière de recrutement d’employés souffrant de surdité. Leur nombre augmentera », promet notre source. Au niveau du département des ressources humaines, l’on s’active à élaborer un plan de carrière pour ces employés. « Ils doivent pouvoir évoluer dans leur carrière chez nous et aspirer à des postes de responsabilité. »
L’emploi de personnes handicapées a débuté dans les unités de KFC en Malaisie il y a une dizaine d’années avant de s’étendre notamment en Inde et Indonésie, selon notre source. « Le recrutement des handicapés fait partie intégrante de la politique de Yum, propriétaire de KFC. Nous avons besoin de personnes compétentes, motivées, aimant le travail en équipe et le contact avec le public. Toute personne qui répond à ces critères est la bienvenue chez nous », déclare pour sa part la direction de KFC.
La toute première unité de KFC à s’ouvrir à Maurice est celle de Curepipe en 1983. Aujourd’hui, KFC dispose de 18 unités à travers l’île.