La sélection d’athlétisme de Quatre-Bornes a failli faire faux bond cette année encore au relais-marathon de St-Benoît prévu le dimanche 11 novembre à l’île soeur. Le conseil municipal a dû refaire une demande en ce sens au ministère des Administrations régionales pour faire approuver ce déplacement.
Cette demande n’avait pas été approuvée initialement en raison de la présence de deux conseillers municipaux dans l’équipe. Et ce, en fonction des prochaines élections municipales prévues le 9 décembre, a-t-on indiqué. Ainsi, mardi après-midi, le comité régional d’athlétisme apprendra à ses dépens que la première demande qui avait été déposée par le Conseil municipal n’avait pas été approuvée.
Il nous revient que le même jour, les athlètes de la sélection qui s’entraînent d’habitude dans les environs de Hillcrest à Quatre-Bornes ont préféré effectuer leur séance aux abords de la colline Candos où des personnalités politiques, dont le Premier ministre, Navin Ramgoolam, Hervé Aimé, ministre des Administrations régionales, et la mairesse de Quatre-Bornes, Ariane Oxenham, entre autres, procédaient à l’inauguration d’un parcours de santé.
Ils en ont ainsi profité pour rencontrer le ministre en personne et la mairesse pour leur demander des explications relatives à ce problème. Le ministre leur aurait déclaré qu’il pourrait agréer à une nouvelle demande que lui adresserait la municipalité, à condition que les noms des deux conseillers soient enlevés de la délégation.
Ainsi, une nouvelle demande à l’autorité régionale aurait été faite hier par le conseil municipal sans inclure les noms des deux conseillers municipaux. De plus, il paraît que certains conseillers municipaux ne seraient pas au courant du problème puisqu’ils ont réagi en faveur de la participation des athlètes, quitte à ce que les conseillers restent à quai.
Interrogé hier matin, un membre du comité régional d’athlétisme de Quatre-Bornes a laissé entendre que les démarches seraient en bonne voie « vu que nous avons confiance dans la parole du ministre et dans l’action du conseil municipal. Le ministre a déclaré qu’il ferait le nécessaire aussitôt qu’il obtiendrait la nouvelle demande du conseil municipal. »
Cela fait plus de vingt ans que la ville de Quatre-Bornes est jumelée avec celle de St-Benoît. La première participation mauricienne au relais remonte en effet à 1987, soit 25 ans de cela, nous dit l’entraîneur national du marathon, Rama Ramanah, qui faisait à l’époque partie de l’équipe en tant qu’athlète.
Hier matin toujours, nous avons pu contacter au téléphone, le Senior Welfare Officer de la municipalité de Quatre-Bornes pour savoir si le départ de la délégation serait effectivement en bonne voie. « Je pense que le problème, s’il y en avait, a été résolu. Au Welfare, nous restons à l’écart de l’aspect politique. L’équipe partira sans les deux conseillers. En tout cas, c’est ce que j’ai appris », nous avait déclaré M. Roopchand. Et ce matin encore, la bonne nouvelle nous a été confirmée par ce membre du comité régional.
On se souvient qu’en 2009, certains membres du conseil municipal avaient opposé leur véto sur le déplacement de l’équipe après que le conseil municipal eut appris que le ministère des Administrations régionales ne financerait pas le voyage d’un de ses membres pour limiter les dépenses par rapport à la situation économique. Reste que l’intérêt des athlètes avait finalement prévalu. Mais la décision avait été prise par le conseil municipal trois jours avant le départ sans qu’elle ne soit communiquée officiellement au comité régional.
La présente délégation devrait s’envoler ce vendredi avec onze coureurs accompagnés d’Hervé Chandre, animateur d’athlétisme au centre du Pavillon. Elle sera de retour le 12 novembre. Les athlètes ont déjà effectué leur visite médicale. Ils recevront leur billet d’avion et un lot d’équipements chacun cet après-midi à la mairie à 18h30.