Aussitôt son retour au pays de l’assemblée générale des Nations unies, annoncé pour demain, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, devra mettre au point les détails d’une prochaine visite d’État effectuée par le président du Gabon, Ali Ben Bongo Ondimba, âgé de 54 ans. Les premières informations recueillies de sources autorisées indiquent que le chef d’État du Gabon sera en déplacement à Maurice du 14 au 16 courant. Ce développement est intervenu en marge des délibérations de la Clinton Global Initiative à New York la semaine écoulée.
Le Premier ministre et le président Bongo étaient parmi les deux chefs d’État et de gouvernement participant aux échanges de la Clinton Global Initiative menés par l’ancien président Bill Clinton. Les discussions au sein de cette ONG, dont l’objectif est de lutter contre le sida et le paludisme, entre autres, en Afrique, se déroulent chaque année en préambule au coup d’envoi de l’assemblée générale des Nations unies à New York.
À ce stade, très peu de détails ont transpiré quant au déroulement de cette visite d’État. Néanmoins, il est à prévoir que le président Bongo se retrouvera à la tête d’une importante délégation, comprenant des ministres du gouvernement de ce pays. Le renforcement des échanges économiques et commerciaux sera à l’ordre du jour des discussions pendant ces 48 heures. Le Gabon, qui est connu pour l’exploitation de champs pétrolifères et des mines, ambitionne de devenir une économie numérique à partir de 2016.
Dans cette perspective, le Gabon a élaboré un plan d’action pour traduire des projets majeurs dans le secteur de l’informatique et des télécommunications. Les deux gouvernements tenteront d’identifier des avenues de coopération dans ce domaine et d’autres encore pour relancer les relations franco-gabonaises. Le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, pourrait ne pas être à Maurice à l’occasion de cette visite officielle en raison de son éventuelle participation à la réunion annuelle du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Washington presque à la même période.
Le programme de visite, qui est en passe d’être élaboré, comporte des visites de courtoisie au président de la république, Kailash Purryag, et à d’autres personnalités du pays. Un banquet d’État sera offert par le gouvernement en l’honneur du président du Gabon. Cette visite officielle pourrait également marquer l’une des premières sorties protocolaires du leader de l’opposition, Paul Bérenger, qui a repris ses fonctions officielles depuis hier.
Ali Ben Bongo Ondimba a succédé à son père Omar Bongo après une très longue carrière en tant que président du Gabon. Dans les années 80, le président Bongo avait effectué une visite officielle à Maurice, qui avait fait beaucoup de bruit sur le plan médiatique, avec sir Anerood Jugnauth en tant que Premier ministre et sir Gaëtan Duval en tant que vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères.