Le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, et les représentants de la China Southern Airlines ont signé un accord permettant à Maurice de servir de passerelle entre la Chine et l’Afrique. Une cérémonie a eu lieu au Labourdonnais Hotel lundi à cet effet.
Michael Sik Yuen espère un nombre additionnel de 7 000 touristes chinois cette année et cela grâce à la collaboration de la China Southern Airlines qui opère à Maurice depuis samedi dernier. Le ministre explique que cet opérateur chinois a accueilli un total de 91 millions de personnes à bord de ses avions, et est classé troisième sur le classement mondial et cinquième en termes de force. Pour lui, ce partenariat est une aubaine et un « effort pour Maurice sur le marché asiatique » parce qu’il permettra l’accueil « de plus de passagers dans les jours qui viennent ».
Le seul vol hebdomadaire à destination de Shenzhen en Chine sera assuré le vendredi. Les représentants de la China Southern Airlines travaillent à augmenter le nombre à deux vols par semaine d’ici septembre. Avec cette initiative, le ministre du Tourisme espère voir le nombre additionnel de touristes chinois passer à 10 000.
Michael Sik Yuen a par ailleurs souligné l’importance de faire découvrir Maurice aux Chinois. Il cherche à faire de Maurice un hub pour l’Afrique et les pays d’Asie et surtout promouvoir le pays comme première destination touristique dans l’océan Indien. Il a déclaré, lors de son discours, avoir complété la première phase de son plan qui est de relier Shenzhen à Plaisance. À présent, le ministre souhaite faire de Maurice une passerelle entre la Chine et les pays d’Afrique.
Karl Mootoosamy, directeur de la MTPA, a pour sa part relevé l’intérêt de Maurice dans le marché chinois. Son souhait à travers cette entente est de « faire de la politique de diversification un succès à montrer au monde ». Pour les représentants de la China Southern Airlines, la signature du MOU représente un nouveau départ pour la Chine et l’Afrique.
Vers 5 h 30 samedi matin, l’aéroport de Plaisance a accueilli le premier vol en provenance de Shenzhen, le CZ 6660, avec à bord 63 passagers chinois dont le vice-président exécutif de cette société, Zhang Jiamin.