L’Air Services Workers Union (ASWU), affilié à la General Workers Federation (GWF), a fait parvenir une lettre au Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth dans le sillage des licenciements survenus et programmés au sein de la compagnie Air Mates Ltd. Les syndicalistes réclament une réunion urgente avec le chef du gouvernement, en sa capacité de ministre responsable d’Air Mauritius, pour discuter de leur demande de geler ces licenciements et d’engager des consultations pour un plan de réorganisation à Air Mates Ltd ainsi qu’à Air Mauritius.
Dans la correspondance adressée au PM, la GWF fait la chronologie des événements depuis la création d’Air Mates Ltd jusqu’aux secousses ressenties tout dernièrement avec 53 employés licenciés à ce stade. “We are very concerned that your new government, instead of addressing the ills created by the previous regime, has taken the decision to terminate the employment of more than 100 employees of Air Mates Ltd. 53 employees have already received letters from Air Mates Ltd, informing them that their services will no longer be required, because of structural change brought by Air Mauritius. More than 50 employees are on the list of termination of employment”, déplorent les syndicalistes auprès de Sir Anerood Jugnauth.
Les responsables syndicaux notent que dans le cadre de ces licenciements, Air Mates Ltd et Air Mauritius “ont, une fois de plus, utilisé des dispositifs déguisés.”
“La compagnie a simplement informé les employés que leur contrat individuel ne sera pas renouvelé, alors qu’en réalité, Air Mates Ltd a recours à une collective mass reduction of employment. Ce licenciement massif chez Air Mates Ltd provoque non seulement une situation très embarrassante pour les employés et leurs familles, mais augmente également sensiblement la charge de travail des employés restants”, indiquent-ils.
Dans la conjoncture, les représentants des travailleurs espèrent obtenir une réunion d’urgence en vue d’aborder la demande syndicale de geler les licenciements survenus et programmés au sein de cette compagnie subsidiaire de MK. “We write to request an urgent meeting with you, to discuss our demand to freeze the termination of employment of Air Mates employees, and to instead find solutions with the union, for re-organisation necessary plan at the level of Air Mates Ltd and Air Mauritius Ltd. Given the serious distress presently suffered by both sacked employees and those employees still in employment, we appeal to you to receive a delegation of GWF to find a reasonable solution to their plights. We rely on your commitment taken in front of ‘lepep’ and the electorate to work for the people, especially for those who toil and work hard for the country”, concluent-ils.