Le ministre indien des Énergies nouvelles et renouvelables Farooq Abdullah effectuera une visite officielle à Maurice du 17 au 20 janvier. Il discutera, entre autres, des relations bilatérales avec le Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie et des Services publics Rashid Beebeejaun.
Farooq Abdullah occupe les fonctions de ministre des Énergies nouvelles et renouvelables depuis 2010. Médecin de formation, il a servi à plusieurs reprises comme Chief minister de Jammu and Kashmir depuis 1982.
Sa visite à Maurice a été évoquée hier par le premier conseil des ministres de 2012, présidé par le Premier ministre Navin Ramgoolam. Seulement six éléments figurent dans le communiqué officiel, diffusé par le bureau du Premier ministre, consacré aux décisions prises au conseil des ministres.
Le cabinet a donné son aval pour la présentation à l’Assemblée nationale du Sugar Industry Efficiency (Amendment) bill, qui prévoit de meilleures dispositions pour l’élection de représentants à l’assemblée des délégués afin d’assurer que chaque zone usinière soit représentée par les personnes compétentes et expérimentées à l’assemblée des délégués.
Le cabinet a ensuite pris note de la mise en oeuvre du Field Operations, Regrouping and Irrigation Project. Ce projet vise à réduire le coût de production du sucre de 20 à 25 % et à accroître la productivité d’environ 20 % afin de faire face à la réduction du prix par l’UE et intégrer les petits et moyens planteurs au processus de production.
Le conseil a aussi pris note que, pour la période 2006 / 2011, quelque 5 000 hectares de terres, soit 42 % de la superficie prévue, ont été épierrées et cultivées, et qu’environ 4 300 planteurs ont été regroupés. Le rendement des sites FORIP a en moyenne augmenté de 20 % et une somme de Rs 60 millions a été avancée à  2 627 planteurs n’ayant pas effectué de récolte pendant la « Grande saison de plantation »
Le cabinet a également noté que la nouvelle mediclinic à Plaine-Verte et le centre de Santé communautaire à Trou-aux-Biches seront bientôt opérationnels.
À également été évoquée la mise en place d’un centre de recherche en biomédecine et biomatériels à l’Université de Maurice. Le centre, reconnu sur le plan international, est le seul centre d’excellence dans la région. Finalement, le gouvernement a noté que le ministère de l’Éducation supérieure du Kenya et le ministère de l’Éducation de la Tanzanie signeront bientôt un protocole d’accord avec leur équivalent mauricien. L’accord vise à favoriser la mobilité des étudiants, la promotion de l’échange d’étudiants et de personnel, encourager la recherche et renforcer les capacités dans les domaines de l’enseignement supérieur.