Le scandale du rachat de la clinique MedPoint, avec notamment le début, hier, du procès en Cour intermédiaire  instruit par l’Office of the Director of Public Prosecutions à l’encontre de l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances et également leader du MSM, Pravind Jugnauth, pourrait avoir de nouvelles retombées sur le plan politique. En effet, l’absence d’une demande d’Early Trial de la part de Pravind Jugnauth à l’ouverture du procès devant la Cour intermédiaire suscite des interrogations dans les milieux du MMM. Avec la non-tenue  des délibérations hebdomadaires, hier, du bureau politique du MMM, très peu d’informations officielles ont transpiré quant au prochain Move du leader du MMM, Paul Bérenger, par rapport au Remake 2000.
Néanmoins, des sources bien informées au MMM avancent que cette question visant à réclamer un Early Trial avec le procès formel pour conflits d’intérêt dans le scandale du rachat MedPoint au coût de Rs 144,7 millions a été et reste une des exigences majeures et inconditionnelles du leader du MMM auprès de Pravind Jugnauth. Cette condition a été réitérée par le principal concerné auprès du leader du MSM récemment quand la décision du DPP avait été rendue publique par voie de presse avant que l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances ne soit convoqué formellement en Cour.
Ceux qui ont croisé le leader du MMM, hier après-midi, en marge des manifestations officielles pour marquer le Nouvel An Tamoul, confirment que le « Body Language » du premier nommé s’apparentait à un « agacement majeur  soudain ». D’autres prévoient que Paul Bérenger allait faire connaître de façon imminente son « irritation » par rapport au scandale MedPoint dans la conjoncture aux dirigeants du MSM « de manière sonore » et que des développements  sont à prévoit au niveau du Remake 2000.
Dans ce sillage,le prochain rendez-vous, le meeting du 1er Mai du Remake est fortement compromis et sera à l’agenda du bureau politique du MMM qui se réunira ce mercredi. D’autres macadams qui surgissent tant sur la question du finacement du MSM par le groupe Appavou que les problèmes relationnels au niveau des circonscriptions clés renforcent le malaise qui existerait entre les mauves et les oranges.
Affaire à suivre dans la matinée avec les premiers commentaires publics dans cette affaire…