Aucune autre alternative que la prison pour un habitant de Résidence Vallijee, âgé de 23 ans, arrêté et poursuivi en justice pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure le 19 septembre 2012, et ce alors que la victime n’avait que 11 ans.

Poursuivi en Cour intermédiaire, l’accusé avait plaidé coupable de l’accusation portée contre lui. Cinq ans après, au terme du procès, la magistrate Razia Jannoo-Jaunbocus a confirmé la culpabilité de l’accusé et lui a infligé neuf mois de prison.

Elle avait toutefois suspendu la peine d’emprisonnement, demandant qu’un rapport social sur l’accusé lui soit fourni pour voir si la peine de prison pouvait être commuée en travaux communautaires. Le rapport n’étant pas en sa faveur, la magistrate n’a eu d’autre choix que d’ordonner son incarcération pour qu’il purge sa peine