Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, devrait effectuer une visite officielle en Chine en avril prochain. C’est ce qu’a appris Le Mauricien en marge de la réception organisée mardi dans les locaux de la Mauritius Jin-Fei Economic and Trade Cooperation Zone Co Ltd.
« Nos relations sont exceptionnelles et très bonnes non seulement dans les domaines du commerce et de l’économie, mais également en ce qui concerne l’amitié qui nous lie. Nous avons à Maurice une population d’origine chinoise au même titre que celle d’origine indienne et des autres continents. Nous avons également une diversité extraordinaire que nous avons su préserver. Ce qui explique que nous célébrons aujourd’hui la Fête du Printemps avec nos compatriotes chinois. » C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, mardi lors d’une réception à la Mauritius Jin-Fei Economic and Trade Cooperation Zone Co Ltd.
Invité à dire s’il compte bientôt effectuer une visite en Chine, le Premier ministre a fait comprendre qu’il attendait une invitation dans ce sens. Selon des sources bien informées, cette visite est prévue en avril prochain.
Pour sa part, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, Li Li, a parlé des relations sino-mauriciennes « hors du commun », surtout durant l’année écoulée qui a été marquée par plusieurs visites de personnalités mauriciennes, dont des ministres, en Chine. Ces visites ont permis de donner une nouvelle direction aux relations bilatérales avec, entre autres, la signature d’un accord bilatéral concernant l’aviation civile. De plus, il est prévu que l’Institut Confucius ouvre ses portes à Maurice et que la Banque de Chine ait une succursale dans l’île. L’année dernière aura également été marquée par les quelque 90 000 touristes chinois qui ont visité le pays. À cet effet, Li Li s’est réjoui des relations bilatérales dans le domaine du commerce, des Finances, de l’aviation civile, du transport en commun et de la plantation du thé.
Évoquant la mission du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, l’ambassadeur Li Li a observé que sa visite à Maurice a permis de « planifier la coopération sino-mauricienne pour l’avenir avec les dirigeants mauriciens ». Les relations avec Maurice s’inscrivent désormais dans le cadre de la coopération sino-africaine. L’on note à cet effet que Maurice occupera une place unique dans le cadre des dix secteurs qui bénéficieront de l’aide financière chinoise.
Lors de la réunion au sommet du FOCA, forum pour la coopération Chine-Afrique, le président Xi Jinping a annoncé que 60 milliards de dollars seront consacrés à l’Afrique. Le ministre chinois a confirmé que « Maurice est appelée à devenir une plateforme financière importante pour les investissements chinois vers l’Afrique. » De plus, le ministre Wang Yi a annoncé la volonté de la Chine de travailler avec Maurice dans le cadre de la construction de la route maritime de la soie pour le XXIe siècle. Pour commencer, la Chine souhaite coopérer avec Maurice dans le secteur de l’économie bleue.
S’agissant de Jin-Fei, qui a accueilli pour la première fois une réception organisée par l’ambassade de Chine dans ses luxueux locaux à Riche-Terre, l’ambassadeur de Chine a souligné que « ce projet offrira de nouvelles opportunités à Maurice ». Li Li a aussi observé que 2015 a été une année exceptionnelle pour la Chine qui a connu une croissance économique de 6,9 % et « a contribué à la création d’un quart de la richesse mondiale ». L’ambassadeur de Chine a aussi souligné que 2015 a été marquée par la nomination d’une scientifique chinoise, Youyou Tu, comme Prix Nobel de Médecine.
Li Li a par la même occasion levé le voile sur le projet prévu à Riche-Terre. En plus des locaux érigés qui serviront comme Business Hub, les promoteurs chinois comptent démarrer cette année la construction d’un établissement hôtelier et d’un centre de conférence capable d’accueillir des mariages de couples chinois.
La soirée de mardi a aussi été marquée par un spectacle de haut niveau donné par une troupe de Shanxi.