L’église presbytérienne St André à Rose-Hill a accueilli un service oecuménique réunissant des paroissiens de différentes églises chrétiennes pour célébrer le 35e anniversaire de la Journée mondiale de prière (JMP) à Maurice. En effet, c’est depuis 1977 que les chrétiens de l’île observent la JMP qui, elle-même, a été célébrée pour la première fois en 1887 aux États-Unis.
La rencontre a été l’occasion pour l’assemblée de prendre connaissance de l’évolution de la JMP à Maurice au cours des trente-cinq dernières années et d’un rapport de la toute dernière assemblée générale de la JMP qui a eu lieu à New York du 10 au 17 juin dernier autour du thème “Let Justice Roll Down Like Waters And Righteousness Like An Ever-flowing Stream”. Maurice était représentée par Sybille Martial qui a présenté le rapport en question au cours du service oecuménique.
Après la partie liturgique animée par des membres de la JMP mauricienne (nommément, France Levantard, Nicole McVeay et Marie-Josée Jannot de l’église catholique, Enid Abraham de l’église anglicane, Alice Derblay, Sybille Martial, Marlène Patron et Ginette Dennement de l’église presbytérienne), des représentants des églises catholique, anglicane, adventiste et presbytérienne ont lu un message autour des thématiques suivantes : “Prier” (Père Gérard Sullivan), “Informer” (Révérend Eddy Cheong See), “Agir” (le pasteur Vissen Mootoosamy) et “Unir” (Révérend France Cangy). La bénédiction finale a été prononcée par le Révérend Maurice Davantin.
Dans l’esprit rétrospectif qui caractérise les anniversaires, des animatrices ont fait l’historique de la JMP à Maurice et évoqué les thèmes de ces cinq dernières années tout en mettant en relief les associations charitables qu’elle a soutenues financièrement. Ce soutien financier est tout à fait dans l’esprit de sa charte : s’informer, prier et agir, et de la devise que les déléguées à la toute dernière assemblée générale de la JMP ont emmenée avec elles : “Informed prayer and prayerful action”.
Dans son rapport de la dernière assemblée générale mondiale, la représentante mauricienne Sybille Martial a indiqué qu’en plus de comités de la journée mondiale de prière de différents pays (124 pays avaient répondu à l’invitation), était aussi présente l’union chrétienne des jeunes filles et le AACC (All African Conference of Churches). Chaque journée commençait par un culte, suivi des travaux en séance plénière ainsi qu’en sous-comités régionaux pour plancher sur le sujet principal : la migration, son historique et ses problèmes.
À l’issue des élections, exercice qui fait partie de telles rencontres, Corinna Harbig (Europe) a été désignée nouvelle présidente mondiale de la JMP. La trésorière, Marcia Florkey, a été reconduite à ses fonctions. L’Afrique sera représentée au sein de l’instance mondiale par Henriette Mbatchou (Cameroun) et Joyce Larko (Ghana).