Divali, fête unificatrice et universelle, de générosité, de prospérité et de partage, a été célébrée avec éclat hier à travers le pays. Les Mauriciens n’ont pas dérogé à la tradition en allumant des milliers de diyas (lampes en terre cuite), des lampions électriques et ont confectionné des gâteaux qui ont titillé les papilles et ont été partagés entre amis et voisins.
La fête de la lumière, qui avec le temps est devenue symbole de brassage des cultures, est l’occasion pour les Mauriciens, dans un esprit de partage, d’ouverture aux autres et de fraternité, de célébrer la victoire de la lumière, qui symbolise le bien, sur l’obscurité, relative au mal. Divali transcende les barrières et a pris une dimension nationale. Cette fête symbolise aussi la victoire de la connaissance qui aide à la communion avec les autres sur l’ignorance qui sème la division.
Des Luxmi Poojas, prières dédiées à la Lukshmi, déesse de la prospérité, ont été dites dans les foyers hier.
Divali marque aussi le retour triomphal du dieu Ram à Ayodhya après un exil de 14 ans et après avoir vaincu le démon Rawan.