Le congrès marquant la célébration des 50 ans de l’implantation de l’Assemblée de Dieu à Maurice a débuté ce matin par un service protocolaire au SVICC, à Pailles, pour culminer dimanche avec un grand rassemblement au Champ de Mars à partir de 14h. Ce congrès – réunissant des délégués venus de Rodrigues, de Madagascar, de La Réunion, des Seychelles, des Etats-Unis et de pays européens – se poursuivra jeudi et vendredi.
« Aujourd’hui, après 50 ans de présence de l’Assemblée de Dieu à Maurice, nous pouvons dire que ce mouvement pentecôtiste s’est bien implanté dans le paysage religieux local. Nous comptons aujourd’hui 144 lieux de culte disséminés à travers l’île desservis par plus d’une centaine de pasteurs », s’est félicité le président de la Fédération des Assemblées de Dieu de Maurice, Georges Leste, lors de son discours de bienvenue au centre Swami-Vivekananda, Pailles. Il intervenait devant une belle brochette de personnalités religieuses, politiques et du judiciaire, dont le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, les ministres Etienne Sinatambou, Ashik Gungah, les députés Alan Ganoo, l’ancienne députée Ariane Navarre Marie, le Cardinal Maurice Piat, l’Archevêque Ian Ernest, le juge Prithiviraj Feknah, des délégués mauriciens et étrangers.
Rappelant que le thème de ce jubilé d’or est « Le Mouvement du Saint-Esprit dans les Derniers temps », Georges Leste a affirmé que cette démarche a toujours caractérisé l’action de l’Assemblée de Dieu (ADD) de Maurice. « Sa croissance numérique, après des débuts difficiles, dominée par une religiosité ancrée dans les moeurs, a complètement changé, voire révolutionné le paysage spirituel du pays ». Il a rappelé que l’ADD a été la première dénomination chrétienne à utiliser la langue du peuple, le kreol mauricien. Ce qui, estime-t-il, a bouleversé toutes les données : ethnique, sociale, économique, politique et religieuse. « Les “missions” tant ostracisées et salies, ont aujourd’hui, après 50 ans, leur place dans la société mauricienne », a-t-il ajouté.
Ce service protocolaire a été marqué par un défilé démontrant la diversité culturelle de ce mouvement pentecôtiste à Maurice. Un magazine souvenir a également été lancé. Le congrès se poursuivra demain jeudi et vendredi pour culminer le dimanche le 30 juillet 2017 en un grand rassemblement au Champ de Mars à partir de 14 heures.