« La dernière fois, j’avais rappelé à l’ordre le Premier ministre lorsqu’il avait parlé de politique à la célébration du Yaum-un-Nabi. Je serai à nouveau présent à Phoenix et cette fois il n’y aura pas un Salim Muthy mais 400 si celui qui représentera le gouvernement prend la parole. Ils sont bien évidemment invités à y assister », a lancé le dirigeant du Front commun musulman (FCM) lors d’une conférence de presse ce matin à Port-Louis.
« Le Premier ministre n’est pas au pays et j’ai entendu dire que le Deputy Prime Minister non plus. Il reste ainsi le vice-Premier ministre ou le président de la République. Je leur lance un appel amical : ne prenez pas la parole pour faire état de politique car c’est une fête religieuse que nous célébrerons », a déclaré Salim Muthy, en signe de mise en garde aux politiciens. Et d’ajouter : « Zot vini, zot asize, zot ekoute, zot manz briani, zot ale. Zot gard dinite sa fet-la. »
Aux organisateurs de la célébration du Yaum-un-Nabi à Phoenix, Salim Muthy a déclaré en substance de ne pas dépendre des politiciens. Selon lui, une poignée de personnes ne peut prendre toute la communauté musulmane en otage en faisant de cette fête religieuse, une fête politique. « Ça dure depuis des dizaines d’années, il faut que ça cesse maintenant. »
Le dirigeant du FCM s’est aussi appesanti sur le cas d’attouchement sexuel commis par un maulana de la capitale sur une femme. Tout en condamnant cet acte, Salim Muthy a demandé que ce maulana qui, dit-il, aurait avoué son geste dans une lettre écrite de sa propre main, cesse immédiatement de diriger les prières quotidiennes à la mosquée.
« Nous disons à la société Sunni Razvi qu’il n’est pas dans son intérêt d’accorder la parole à cette personne qui a blessé la communauté musulmane en commettant cet acte répugnant », a avancé Salim Muthy.
Le dirigeant du FCM a dit ne pas craindre de se mettre debout et de parler. « Eski li pou zoli si ena problem isi dan Port-Louis ek dan Phoenix osi vandredi ? » lance-t-il.
Salim Muthy souligne, par ailleurs, que le Commissaire de Police sera informé de sa démarche.