Les responsables de la municipalité de Quatre-Bornes recherchent un terrain dans la région de Trianon pour y reloger la caserne des pompiers. Les conseillers avaient voté à l’unanimité en décembre dernier une motion urgente de la maire, Rooma Meetoo, réclamant la délocalisation de la caserne des pompiers de la cour de la mairie où elle se trouve actuellement.
« Notre demande auprès du ministère des Administrations régionales pour pouvoir rechercher un terrain dans la région de Trianon pour reloger la caserne des pompiers a été agréée », a confié au Mauricien le maire de la Ville des Fleurs, Danen Beemadoo, à l’issue de la réunion bimensuelle du conseil municipal vendredi.
Lors de cette réunion, les conseillers ont pris connaissance d’une lettre émanant du ministère des Administrations régionales relative à la relocalisation de la caserne des pompiers dans la région de Trianon. « Lors d’une rencontre au ministère de tutelle, cette question avait été évoqué. Et nous avions alors suggéré la région de Trianon pour bâtir une nouvelle caserne pour nos pompiers. Le ministère nous a fait part de son approbation », ajoute Danen Beemandoo.
Pour le maire de la Ville des Fleurs, la région de Trianon est un endroit stratégique pour l’installation d’une caserne des pompiers. « A Trianon cette caserne sera idéalement placée. Elle sera en dehors de la circulation du centre-ville, mais non loin de la cybercité d’Ébène et d’accès facile, grâce à l’autoroute MI et celle du prolongement de Verdun/Terre-Rouge jusqu’à Trianon, à la link road de Solferino/Beau-songes, qui elle-même permet d’atteindre sans encombre la région de l’ouest, Palma, Flic-en-Flac etc. ».
Lors de la présentation de sa motion, Rooma Meetoo avait rappelé qu’une telle motion avait déjà été adoptée dans le passé mais que rien n’avait jamais été fait par la suite. Elle a ensuite argué que l’actuelle caserne présente des inconvénients aux pompiers eux-mêmes. « D’une part, ils sont à l’étroit dans ce bâtiment et certains sont même venus me dire qu’ils sont gênés par les odeurs émanant des camions de la voirie garés non loin de là ».
La maire d’alors avait ajouté que le problème de congestion routière au centre-ville est un autre inconvénient certain pour les pompiers. « Peut-être la région de Palma est-elle indiquée ? » avait-elle cependant suggéré.
Intervenant sur la motion, la conseillère travailliste Shakuntala Boolell avait rétorqué qu’il ne lui semblait pas que Palma soit la région indiquée pour y implanter une caserne de pompiers. « Nous pouvons aisément nous imaginer ce que cela représente comme problème d’avoir cette fois-ci à traverser toute la ville de Quatre-Bornes pour les pompiers pour aller à Ébène par exemple », avait-elle argumenté.
La conseillère travailliste Dhanwantee Ramkoomar a par ailleurs présenté vendredi une motion urgente réclamant de la mairie d’exiger au propriétaire de l’ancienne pompe à essence situé à côté du stade de Candos qu’il répare la clôture métallique qui tombe sur le trottoir. « Cela constitue un danger public certain pour tous les usagers de la route », a-t-elle argué. Sa motion a été adoptée à l’unanimité.
Une décision du maire a d’autre part été approuvée pour instituer un comité pour organiser le concours « Fleurir Quatre-Bornes » cette année.
Alors que la Fête Nationale sera marquée officiellement le 11 mars à 11 h dans la cour de la mairie, cet événement sera célébré au niveau de la ville par une Journée de la famille le dimanche 16 mars au Pavillon.