– Les marchands dirigés vers l’ancienne station de Trou Fanfaron, mais Hydar Ryman estime que « le site ne suffira pas pour reloger 350 marchands »

La décision est tombée en fin de semaine. Les marchands ambulants de la rue Decaen ne seront plus relogés Place de l’Immigration. Ce, en raison de la contestation des dirigeants du korvil à proximité du site. Désormais, toutes les dispositions seront prises pour qu’ils soient relogés à l’ancienne station de police de Trou Fanfaron. Mais la Street Vendors’ Association craint que cet endroit ne suffise pas pour accommoder 350 marchands.

La foire, Place de l’Immigration, devait accommoder 350 des 550 marchands de Decaen. Les travaux d’infrastructures ont débuté il y a plus de deux semaines. Toutefois, les compagnies d’autobus qui utilisaient ce site pour stationner leurs autobus ont manifesté leur colère. Plus tard, les dirigeants du temple tamoul – qui se trouve à proximité du site –, ont aussi exprimé leur mécontentement. D’abord, ils ont demandé que la structure de la foire ne soit pas collée au mur du temple. Ainsi, la mairie de Port-Louis a décidé de laisser un espace de 10 mètres selon nos informations, entre la foire et le temple. Insatisfaits, les dirigeants du temple ont mis une injonction en Cour contre l’État et la mairie de Port-Louis, réclamant l’arrêt des travaux. L’affaire a été maintenant renvoyée au 1er mars prochain.

Entre-temps, le lord-maire Daniel Laurent a rencontré les dirigeants du temple pour trouver un consensus. « Une décision a été prise, à la satisfaction des dirigeants du temple. Aucune foire ne sera construite sur ce site. La mairie a pris l’engagement de trouver un autre endroit pour les marchands de Decaen », affirme Devarajen Kanaksabee, porte-parole des dirigeants du temple.

Parallèlement, le lord-maire a présidé une réunion avec la Street Vendors’ Association pour leur faire part de la situation. « Vu la sensibilité de ce problème, la mairie de Port-Louis a décidé d’interrompre les travaux en cours à La Place de l’Immigration. Ces travaux avaient déjà été complétés à 50%. Désormais, ce site ne servira plus à reloger les 350 marchands de Decaen », souligne Hydar Ryman.

En revanche, un autre site, non loin de la Place de l’Immigration, a été identifié pour construire une foire. « Le lord-maire a proposé que nous soyons relogés sur le site où se situe l’ancienne station de police Trou Fanfaron. Le nouveau site nous inquiète car je ne crois pas qu’il suffira pour caser 350 marchands. Nous vivons une situation angoissante. »  Hydar Ryman d’expliquer par ailleurs: « Mais, Daniel Laurent a promis de venir avec une solution. Le lord-maire attend de recevoir le feu vert du ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha pour démarrer les travaux. Toutefois, nous sommes inquiets car nous avons appris que le Premier ministre procédera à la cérémonie de pose de première pierre à la gare Victoria en marge du projet Urban Terminal. Donc, nous avons jusqu’à fin mars pour évacuer le site. Nous espérons seulement que les travaux au poste de police de Trou Fanfaron soient complétés à temps ».

Par ailleurs, Hydar Ryman précise que les travaux sur les deux autres sites, à savoir Ruisseau du Pouce et à la rue Ingénieur, ont été complétés à 90%. « Il ne reste plus qu’à établir la fourniture d’électricité et d’eau. Je pense que les travaux seront achevés dans une ou deux semaines », affirme Hydar Ryman.

Quant aux employés du transport en commun opérant Place de l’Immigration, ils se disent soulagés par la décision du lord-maire. « Nous pourrons récupérer le site pour le stationnement de nos véhicules. Nous espérons que les structures mises sur pied soient démolies au plus vite afin que nous puissions garer nos bus », affirme Ali Mamode, syndicat de l’Union of Bus Industry Workers (UBIW).