La Street Vendors’Association (SVA) a soumis hier matin sa liste des marchands ambulants « genuine » de Port-Louis au Bureau du Premier ministre en vue de leur relogement sur les sites Decaen et Immigration Square. Des copies ont aussi été transmises à la municipalité de Port-Louis et à la Cour Suprême.
« The members of street vendors are already prepared to be housed to these two places and we want the government to have close eyes in this particular matter so that genuine hawkers may not be penalized », écrit la Street Vendors Association (SVA) dans sa lettre remise avec la liste comportant 400 noms. L’objectif de cette association : que chaque marchand « genuine » obtienne une place pour travailler et soit reconnu comme « trader » !
La liste et la lettre de la SVA ont aussi été envoyées aux membres du comité technique présidé par le ministre Anil Bachoo, au chef juge Bernard Sik Yuen, au Commissaire de Police, au lord-maire Aslam Hossenally, au secrétaire du Conseil de la mairie de Port-Louis Jean-François Dorestan.
Des marchands ambulants se disent d’ailleurs prêts à travailler sur les sites de relogement prévus. « Nou fatige galoupe. Kan lapolis trouv li sezi nou lartik. Nou anvi ki regilariz nou sitiasion koumsa nou kapav travay dan dignite. Akoz samem nou pe demann livrezon bann sit relozman », disent-ils.
S’agissant du projet de métro léger qui, selon une lettre du ministère des Administrations régionales pourrait empiéter sur la Place Decaen (Gare Victoria), la SVA réitère sa demande pour que les deux sites soient livrés pour un « long term activity and not for a short term period ». Le président de l’association demande ainsi au Premier ministre Navin Ramgoolam de considérer la liste soumise ce matin.
Trois autres associations regroupant des marchands ambulants – l’Association des Marchands Ambulants du Nord (AMAN), la Hawkers’Voice Association (HVA) et la Hawkers Permit Association (HPA) –, déposeront aussi leur liste de colporteurs cette semaine.