Le leader de l’alliance MSM-MMM sir Anerood Jugnauth s’est déclaré très touché de l’accueil qu’il a reçu la semaine dernière à l’occasion de son retour dans la circonscription N° 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) où il a été élu à plusieurs reprises. « C’est un signe concret de la confiance que les gens ont placée en moi. Je ne les trahirai jamais », a lancé l’ex-président à la conférence de presse conjointe MSM-MMM samedi dernier. Paul Bérenger a pour sa part annoncé que la situation économique et la crise de la zone euro seront un des principaux thèmes qu’il abordera lors de son intervention au meeting du Remake 2000 à Port-Louis demain.
C’est à l’hôtel Henessy à Ébène qu’a eu lieu la deuxième conférence de presse conjointe MSM-MMM en présence des députés et des dirigeants des deux partis. Cette conférence a été l’occasion pour les deux leaders de lancer un dernier appel à leurs partisans et la population en général d’être présents en force demain dans la capitale. Dans une longue intervention, SAJ a affirmé qu’il était tout à fait satisfait de la campagne de mobilisation, bien qu’il n’ait pu être présent à toutes les réunions. L’ex-président de la République a toutefois été à Rivière-du-Rempart pour une réunion des activistes qui, dit-il, a dépassé ses espérances. « J’avais invité seulement les activistes. Cependant, la salle était comble et une bonne partie de la foule se trouvait dans la cour et sur la route. Je considère cela comme un miracle malgré les boycotts. » Le leader de l’alliance MSM-MMM a précisé qu’il n’avait jamais été question qu’il se rende à Piton comme l’affirment ses adversaires. « J’ai été très touché par l’enthousiasme de ceux présents. Cela ma donné confiance et j’ai compris que les gens me font confiance. Ils ont désormais un nouvel espoir pour le pays. Dimounn montré ki zot ena konfians an mwa. Sa konfians-la zame mo pou trahir », a-t-il affirmé.
Dans son intervention, SAJ n’a pas épargné le Premier ministre qui « dir ki li enn bencher (ndlr : Senior Member of an Inn Of Court en Angleterre et au Pays de Galles) ». Combien d’affaires a-t-il défendu en cour en tant que Senior Councel ? L’ex-président de la République a rapellé qu’il est lui aussi un bencher.
Se référant à l’enquête policière sur le supposé rallye qui aurait été organisé à Rivière-du-Rempart, SAJ a affirmé qu’entre Vacoas et Rivière-du-Rempart, il avait constaté qu’il y avait des voitures devant et derrière la sienne. « Faut-il conclure qu’il y avait un rallye entre Vacoas et Rivière-du-Rempart ? » s’est il demandé.
SAJ estime que depuis son retour dans l’arène politique, Navin Ramgoolam a perdu de sa superbe. « Avant, il répondait à la presse avec arrogance. Aujourd’hui, son body language a changé. Il sent qu’il commence à perdre de sa crédibilité », a-t-il déclaré. « Si vraiment il a confiance en sa majorité, il n’a qu’à organiser les élections générales. Et s’il est aussi fort qu’il le prétend il restera au pouvoir. En vérité, il sent que la fin de son règne approche », a fait comprendre le leader de l’alliance MSM-MMM. Pour lui, le pays s’achemine vers un précipice et il faut le sauver, d’où l’importance d’avoir une grosse foule à Port-Louis.